Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
NOUS FAISONS UN CLIN D'OEIL À LA FONDATION COROMANDEL QUI NOUS SOUTIENT POUR TOUS NOS PROGRAMMES DEPUIS TANT D'ANNÉES. NOUS SOMMES ICI À SUNBEAM PRIMARY SCHOOL AUX PORTES DU DÉSERT DU THAR AU RAJASTHAN ET NOUS LUI TÉMOIGNONS DE TOUTE NOTRE GRATITUDE. ECOLES DE LA TERRE LE 8 OCTOBRE 2018

lundi 12 mai 2014

LE MICRO CRÉDIT D'ECOLES DE LA TERRE - ECOLES DE LA TERRE MICRO CREDIT



PRINCIPALES CARACTÉRISTIQUES [fr]
SOME KEY FEATURES [en]



Contexte. La dépression de l'économie mondiale est un indice qui met en évidence la baisse d'engagement financier des donateurs dans l'investissement de projets de type humanitaire. Cette période difficile devient pour "Ecoles de la Terre" une opportunité d'explorer et développer d'autres alternatives de financement des projets, en Inde ou ailleurs. Le Micro Crédit est un bon moyen d'aller dans cette direction.
Background. Slowing down of global economy is a pointer to difficult road ahead for the donors to meet financial commitments of running projects. This difficulty time is also an opportunity to explore and to develop alternative ways to funding "Ecoles de la Terre" project in India and elsewhere. Micro Credit is a good way to work in this direction.




Activités du Micro Crédit. Tous les bénéficiaires de notre programme de Micro Crédit sont des femmes qui créent et gèrent des micro entreprises. Elles peuvent être les parents des élèves de nos écoles, mais pas nécessairement. Les activités exercées par les emprunteuses sont clairement diversifiées. La méthode de notre programme de Micro Crédit est présentée dans notre site internet à l'adresse www.ecolesdelaterre.ch.
Micro Credit Activities.  The totality of the recipients of our Micro Credit program are women running micro enterprises. They may be the parents of our students but not always. The economic activities of the Borrowers are highly diversified. The method of our Micro Credit program is presented in our website at www.ecolesdelaterre.ch.




Un très haut degré de renouvellement des prêts. L'atout incomparable ou l'argument clé à mettre en avant pour légitimer les opérations de micro crédit en faveur des mères de famille est le très haut niveau de renouvellement des prêts. Au début de cette année 2014 nous observons que 92 % des crédits arrivés à échéance ont été reconduits en nouveaux prêts. Ce taux de renouvellement est l'un des plus forts jamais réalisés dans la pratique du micro crédit.
Very high level of Loan Recycling. The unique selling point of India operation is very high level of Loan recycling. Up to the 3rd quarter of the current financial year 2013-2014 (April 2013 to March 2014) around 92 per cent of loan recovered was recycled into new loan. This recycling rate is one of the best in global micro credit practices.




Zéro défaillance dans le remboursement des prêts. Toutes les opérations de crédits [8170 crédits accordés jusqu'à aujourd'hui] ont été menées sans aucun défaut de remboursement des prêts ainsi que des intérêts. En fait, il n'y a jamais eu aucun manque de paiement, ni incidence négative dans le cadre des opérations. Toutes les mères de famille [emprunteuses - débitrices] ont ainsi contribué à réaliser cet exceptionnel résultat.
Zero Loan Default. India operation so far is running without any default in payment of interest and principal amount [8170 loans granted up this point ]. In fact there has not been any incidence of missing installments. In time payment by all borrowers contributed to record recycling of loan.




Relations avec les mères de famille [les débitrices]. Les enseignants d'Ecoles de la Terre et les responsables chargés des opérations de notre programme de Micro Crédit maintiennent un haut niveau de contact relationnel avec les mères de famille; en ce sens qu'ils rencontrent les débitrices au moins une fois par semaine. Tous nos collaborateurs et responsables d'Ecoles de la Terre sont des pourvoyeurs de service en matière d'éducation et de santé; ils sont ainsi hautement respectés et écoutés.
Relationship with Borrowers. Ecoles de la Terre school teachers and micro credit operation staff maintain very high level of relationship with borrowers running into at least once each week [in some far-flung areas only ones]. As Ecoles de la Terre people are also education and health service providers they are highly respected and listened too.




Formation en matière d'éducation financière. Avant d'octroyer les crédits aux mères de famille, le staff chargé de gérer notre programme assure une formation  sur les opérations financières et la gestion des crédits; il organise des tests de formation et analyse leurs résultats avec les mères réunies en groupes de travail. Au moment où les premiers crédits sont accordés, les débitrices ont terminé et réussi leurs tests de formation financière; elles ont été sensibilisées et formées sur la gestion d'un crédit. Ce système de Micro Crédit a largement contribué à notre "zéro défaillance" dans le remboursement des prêts.
Financial literacy training. Before issuing loans to new borrowers Ecoles de la Terre micro credit staff provides training on financial literacy and credit provisioning disciplines and conduct test on training outcome among borrowers. By the time loans are disbursed borrowers had achieved functional literacy about finance and had become appreciative of the credit discipline. This training system contributed to zero default rates.




Obligation de diligence. Avant que les opérations de crédit soient initiées et entamées toute la vigilance est portée sur la notion de risque; à cet effet les profils de chaque débitrice doivent être précisément décrits. Le staff du programme analyse la situation de chaque mère de famille; il examine les avoirs en biens [actifs] dont elles disposent, leur statut professionnel et leurs aptitudes d'entrepreneuse [et d'emprunteuse] potentielle.
Due Diligence. Before loan transactions are initiated due diligence with regard to loan risk and borrower profile are conducted. Micro credit staff conducts a household survey of each borrower looking into asset possessions and enterprise and occupation status of the prospective borrowers.




Gagner pour l'éducation. Dans un certain sens, le programme Micro Crédit d'Ecoles de la Terre est une expérimentation unique qui vise à se servir du micro crédit, non seulement pour gérer la réduction de la pauvreté en tant que telle mais également pour rapporter un plus à l'éducation. Les parents de nos écolières et écoliers participent ainsi à notre mission. C'est donc le paiement de leurs intérêts qui maintenant financent en partie les écoles. À la fin de l'année 2013, 16.20 lakhs [1'620'000 roupies indiennes] ont été octroyés aux écoles.
Earning for education. Ecoles de la Terre micro credit in a sense is unique experiment of using micro credit not only for poverty management but also for earning education. The parent of school children are participating in micro credit and it is their interest payment that is now financing schools. So far Rs. 19.20 lakhs of interest income has been given to schools.




MICRO-ENTREPRISES COURANTES
CURRENT BORROWERS'ENTREPRISES

Micro-Entreprises à Raidighi [Ouest Bengale] - Un exemple de réalisation. Pour illustrer la diversité des activités exercées par les mères de famille, dans le cadre de notre programme de Micro Crédit, nous proposons ci-dessous les listes des micro-entreprises de nos 750 clientes de la région de Raidighi [dans les Îles des Sundarbans de l'Ouest Bengale indien] que nous établissions au mois de janvier dernier.
①Traitement du riz : 350 entreprises (E) - 46.67% du total des activités ②Fabrication cigarettes : 100 E - 13.33% ③Fabrication de saris : 50 E - 6.67% ④Pêche : 50 E - 6.67% ⑤Commerce de thé : 50 E - 6.67% ⑥Fabrication d'emballages : 25 E - 3.33% ⑦Broderie et couture : 25 E - 3.33% ⑧Transports : 25 E - 3.33% ⑨Petite "shop" restauration : 25 E - 3.33% ⑩Marché poissons : 10 E - 1.33% ⑪Marché légumes : 10 E - 1.33% ⑫Marché chaussures : 5 E - 0.67% ⑬Marché fruits : 5 E - 0.67% ⑭Epiceries : 5 E - 0.67% ⑮Marché bois : 5 E - 0.67% ⑯Marché nourriture base : 3 E - 0.40% ⑰Marché viande : 3 E - 0.40% ⑱marché fleurs : 2 E - 0.27% ⑲fabrication cuves traitement du riz : 1 E - 0.13% ⑳Fabrication eau minérale : 1 E - 0.13%.




Micro-Enterprises in Raidighi [West Bengal] - An example of achievement. To illustrate the diversity of women [mothers] activities involved in our Micro Credit program we expose the list of the 750 current Borrowers Enterprises of Raidighi area [in Sundarbans Islands - West Bengal India] we established this past January.
①Rice processing : 350 enterprises (E) - 46.67% of the total of activities ②Bidi making : 100 E - 13.33% ③Sari knitting : 50 E - 6.67% ④Fisher-man : 50 E - 6.67%  ⑤Tea stall : 50 E - 6.67%  ⑥Thonga making : 25 E - 3.33% ⑦Embroidery : 25 E - 3.33% ⑧Hawking : 25 E - 3.33% ⑨Fuchka stall & Pan : 25 E - 3.33% ⑩Fish stall : 10 E - 1.33% ⑪Vegetable shop : 10 E - 1.33% ⑫Shoe shop : 5E - 0.67% ⑬Fruit stall : 5 E - 0.67% ⑭Grocery shop : 5 E - 0.67% ⑮Wood shop : 5 E - 0.67% ⑯Food stall : 3 E - 0.40% ⑰Meet shop : 3 E - 0.40% ⑱Flower shop : 2 E - 0.27% ⑲Cement vessel making : 1 E - 0.13% ⑳Soda water : 1 E - 0.13%




Pour conclure, nous observons que le très haut degré de renouvellement des crédits nous a permis d'octroyer à ce jour plus de 8100 prêts au cours de ces 4 dernières années [depuis le début de l'année 2010]. Tous les prêts ont été intégralement remboursés. Par l'intermédiaires des mères, en priorité celles de nos élèves, leurs familles ont pu développer des micro-entreprises dans les domaines tels que l'agriculture, l'élevage, la pêche, les services, l'artisanat, la petite manufacture, les transports, les marchés, etc…
In conclusion, we would like to point that the very high level of loan recycling allowed us of granting more than 8100 loans over the past 4 years [since the beginning of 2010]. All loans have been reimbursed in full. Through the mothers, especially those of our pupils, families can thereby establish businesses in trades as agriculture, livestock, fishing, services, handicrafts, small-scale manufacturing, transports, trade in markets, etc…





By Dr Pradip HAR, CreditWatch, Kolkata & Martial SALAMOLARD, Ecoles de la Terre, Geneva

jeudi 1 mai 2014

L'ACCÈS À L'EAU ET SA QUALITÉ - SITUATION DANS LES SUNDERBANS - OUEST BENGALE - INDE - LE PROJET D' ECOLES DE LA TERRE 2014



CHÈRES AMIES, CHERS AMIS

Je lis dans l'ouvrage "Réparer la planète de Maximilien Rouer et d'Anne Gouyon [éditions Jean-Claude Lattès - 2007] que nous sommes dans le siècle de l'or bleu et que l'eau est une ressource faussement abondante. À l'échelle de la planète, l'eau est une ressource en ce sens qu'elle "est propre à des usages domestiques (8% de la consommation mondiale), industriels (22%) ou agricoles (70%), des pourcentages qui varient beaucoup selon les pays. L'eau utile doit remplir trois caractéristiques : il faut que ce soit de l'eau douce, qui ne représente que 0,5% du total des réserves mondiales. Ensuite, elle doit être propre - avec des degrés de pureté différents selon qu'elle est destinée à la consommation humaine, à l'agriculture ou à l'industrie. Enfin, elle doit se trouver sous une forme accessible : précipitations, eaux de surface (cours d'eau, lacs et bassins) ou eaux souterraines (nappes phréatiques, sources)". Enfin, nous notons que l'eau est inégalement répartie sur l'ensemble de la planète; 20% de la population mondiale absorbe près de 90% des ressources en eau.




OUEST BENGALE - 24 SOUTH PARGANAS DISTRICT

C'est là qu'Ecoles de la Terre déploie ses programmes de soutien, dans des îles entourées de l'eau salée de l'océan indien. L'eau douce se trouve essentiellement dans les nappes phréatiques. L'accès à l'eau potable est difficile et la population des îles, de surcroît très pauvre, se bat pour réguler la consommation d'eau à des fins agricoles et domestiques. La proximité de l'eau salée de l'océan, qui se mélange à l'eau douce, surtout lors de perturbations cycloniques, n'est pas faite pour arranger les choses. En ce qui nous concerne, c'est  surtout la qualité de l'eau qui nous cause problème. Nous en prenons conscience lors de nos contrôles et consultations organisés régulièrement dans le cadre de notre programme "Santé & Hygiène"; en effet, nous avons bien remarqué qu'un trop grand nombre d'enfants sont en réalité des victimes d'une consommation d'eau manifestement impropre à la consommation.




Ce problème est récurrent pour le Bengale Occidental indien et pour l'Etat du Bengladesh voisin. Il représente un risque manifeste pour la santé de plus de 100 millions de personnes. La présence d'un taux d'arsenic dans une eau "dite potable" est le principal sujet de préoccupation, même si ça n'est pas le seul [métaux et bactéries]. En plus de notre mission première, soutenir les enfants des îles dans leur quête d'éducation, nous nous devons, tel un défis, de leur assurer ainsi qu'à leurs familles de l'eau en quantité suffisante et de bonne qualité.




Si  aujourd'hui nous pouvons vous présenter notre système de traitement d'eau que nous allons installer prochainement près de nos écoles du Bengale [Îles des Sundarbans], c'est grâce à la Fondation Cédric Martin de Genève qui nous sensibilise depuis de nombreuses années à toutes les questions relatives à "l'or bleu"; par le passé, elle nous a déjà soutenu pour le forage et la construction de plusieurs puits, au Bengale, au Bihar et au Rajasthan, de même que pour l'aménagement d'installations sanitaires dans nombre de nos écoles.




UN NOUVEAU SYSTÈME : LES STATIONS DE PURICIATION DE L'EAU

Avec Nandalal Baidya, le responsable "Ecoles de la Terre" pour le Bengale, nous avons contacté un certain nombre d'entreprises indiennes et spécialisées dans le traitement de l'eau. Après contacts, entretiens, analyses et visites, et tenant compte d'un rapport coût - efficacité, notre choix s'est porté sur un système de purification d'eau doté d'un processus d'élimination de l'arsenic, des excès de fluorure,  des métaux et des bactéries contenus dans l'eau destinée à la consommation domestique des habitants des villages [plus particulièrement la "drinking water" comme nous l'appelons là-bas].

Le district de "South 24 Parganas", où se situent nos écoles, est l'une des régions de l'Ouest Bengale reconnue pour être particulièrement contaminées; parmi elles les 5 plus affectées sont les districts de Nadia, Murshidabad, Malda, North et South 24 Parganas. C'est la raison pour laquelle, nous avons décidé d'entreprendre le démarrage de notre nouveau programme de purification dans cette région plutôt qu'une autre, au Bihar ou au Rajasthan.




La description du processus de traitement de l'eau (purification) peut s'expliquer simplement de la manière suivante. L'eau brute en provenance du puits foré passe à travers une "chambre d'oxydation" pour l'adsorption (phénomène physico-chimique) des résidus de métaux présents [dans l'eau]. L'eau est ensuite envoyée au travers d'un filtre de sable à pression afin d'arrêter les éléments solides (niveau de turbidité), rendant ainsi l'eau libre des composants de métaux et des matières en suspension qui la troublent [telles que bactéries, micro-algues, fluorure etc…]. L'eau débarrassée de ces matières [métaux,  bactéries, etc…] passe ensuite dans une nouvelle chambre [colonne Bayoxide] qui a une haute capacité d'adsorption d'arsenic afin d'éliminer complètement les composants d'arsenic solubles présents dans l'eau. L'eau ainsi débarrassée de ses composants d'arsenic passera ensuite à travers une chambre UV [chambre d'exposition au rayonnement ultraviolet] afin de libérer l'eau d'éventuels micro-organismes pathogènes. La dernière étape consiste à nettoyer toutes les unités [chambres ou colonnes] d'oxydation, de filtration de métaux et bactéries, de filtration d'arsenic afin d'éliminer tout résidus et rendant ainsi les filtres les plus performants possibles.




Le début des travaux du nouveau système de purification est prévu pour ce printemps 2014 et se déroulera près de notre nouvelle école de Purba Jata [du nom d'une des îles où nous travaillons] dont la construction est à ce jour sur le point de s'achever. Nos premières colonnes de traitement [selon le Système Bengal Aqua Engineering] seront installées et affectées au nouveau puits annexé à l'école et foré spécialement pour la circonstance. Nous pourrons compter sur un traitement de 2000 [deux mille] litres à l'heure [25000 à 30000 litres par jour pour une utilisation de 12 à 15 heures] et satisfaire ainsi, outre les besoins de l'école, ceux des familles de tous les villages alentours où résident nos quelques 300 élèves. Nous organiserons un système de distribution [structuré et bien élaboré] pour les habitants des villages de Dhaki, d'Haldorpara, d'Hatuarghery, de Mayrapara East, de Mayarapara West, de Mondalpara, de Musalmanpara et de Purkaitpara. Un grand travail d'information, de sensibilisation à la consommation de l'eau nous attend. C'est un "challenge" que nous sommes prêts à relever car il est d'une importance capitale pour la santé des habitants de toute cette région et pour la bonne conduite et le succès de nos programmes d'éducation. Le coût total, pour le forage du puits, la construction des accessoires et l'installation des colonnes du système de purification est de l'ordre de 6 lakhs ou 600000 roupies indiennes [soit l'équivalent de 10000 francs suisses]. La maintenance du système devra retenir toute notre attention. Les habitants bénéficieront d'une eau gratuite; ils se sont déjà engagés à assurer le financement de la maintenance de la station de purification.




Pour conclure cette présentation, j'ai à cœur de souligner l'importance des actions conjuguées qui visent à renforcer notre mission en faveur des enfants et à combiner nos programmes avec les besoins de leurs propres familles et leur environnement.

Avec toute ma reconnaissance pour l'intérêt que vous nous portez et mes pensées les plus chaleureuses, à Vous Toutes et Tous.




Martial Salamolard pour ECOLES DE LA TERRE