Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
NOUS FAISONS UN CLIN D'OEIL À LA FONDATION COROMANDEL QUI NOUS SOUTIENT POUR TOUS NOS PROGRAMMES DEPUIS TANT D'ANNÉES. NOUS SOMMES ICI À SUNBEAM PRIMARY SCHOOL AUX PORTES DU DÉSERT DU THAR AU RAJASTHAN ET NOUS LUI TÉMOIGNONS DE TOUTE NOTRE GRATITUDE. ECOLES DE LA TERRE LE 8 OCTOBRE 2018

samedi 29 juillet 2017

SOUVENIR - MEMORY - ECOLES DE LA TERRE (EDLT) 1999












À LA FOIS SI LOIN ET POURTANT SI PROCHE !












Grâce au CPAV et ses ateliers audiovisuels du département de l'instruction publique de Genève et la collection des productions vidéo d'ARCHIPROD, j'ai le plaisir, plutôt le bonheur, de replonger EDLT dans ses premières années d'activité. Et oui, le siècle dernier ! 


Un souvenir émouvant, à la veille de nos 20 ans d'existence que je partage aujourd'hui, joyeusement, avec Vous Toutes et Tous. Avec un clin d'œil à Cinzia, Nathalie, Thierry et William, les voix du film et à Jurgen, le monteur architecte ! Belle suite d'été. Amitiés ! 


Martial Salamolard pour ECOLES DE LA TERRE


dimanche 23 juillet 2017

ECOLES DE LA TERRE - LES NOUVELLES DE L'ÉTÉ 2017 [3]



TROISIÈME FEUILLET - LE MICROCRÉDIT ET L'AUTONOMIE


Notre programme de microcrédit existe depuis 2010. Il est unique en son genre car mis à part le fait de s'adresser aux familles très pauvres, il contribue aussi à financer l'éducation et la formation de leurs enfants.


Les mères de famille créent leurs propres micro-entreprises dans les domaines de l'agriculture, de l'élevage, de l'artisanat, des transports, des marchés, etc… Elles bénéficient de petits prêts renouvelables qu'elles remboursent à 100% dans les délais et sans écart.


Après 7 années de gestion du projet, près de 18'000 femmes ont bénéficié de ces petits crédits; en premier lieu les mères de nos élèves, les plus pauvres et les plus démunies. Tout en améliorant le niveau de vie de leurs familles elles contribuent par le biais du paiement des intérêts au financement de nos programmes éducatifs. Leur ardeur et leur honnêteté sont autant de qualités qui concourent à la recherche d'une vraie autonomie financière. Notre feuille de route a comme objectif d'atteindre une autosuffisance budgétaire supérieure à 50% des charges des écoles et des centres d'ici l'année scolaire 2020-21.


LES RÉUSSITES DU PROGRAMME


Ce projet promeut la création de revenus pour les familles pauvres, la capacité de scolariser leurs enfants, la mise en place d'une structure de formation des filles et l'amélioration du statut social des femmes.


La valeur ajoutée de l'argent généré par les activités entrepreneuriales des mères de famille entraîne un accroissement de la masse monétaire nécessaire à l'achat de biens et services dans les zones rurales et suburbaines. En observant le succès de notre projet à une telle échelle et sur une telle durée, il devient évident qu'il doit être élargi. C'est le but visé par la feuille de route citée plus haut. L'application de ce programme produit en quelque sorte un effet multiplicateur dont bénéficient les programmes d'éducation [l'école et l'apprentissage] ainsi que de santé.


Une donation qui n'est accordée qu'une fois permet de pérenniser l'autofinancement, de renforcer l'indépendance financière et d'assurer ainsi la continuité et la bonne qualité des programmes d'enseignement. Elle permet encore et surtout d'échapper au syndrome de la dépendance sociale et d'éviter ainsi les appels à la charité.


Les nécessités enfantines selon "Ecoles de la Terre"


Amitiés à Toutes et Tous. Martial Salamolard


jeudi 20 juillet 2017

ECOLES DE LA TERRE - LES NOUVELLES DE L'ÉTÉ 2017 [2]



DEUXIÈME FEUILLET - L'ÉCOLE ET L'APPRENTISSAGE


L'éducation primaire est certes l'une des priorités du gouvernement indien; mais elle est encore très loin d'être aboutie, principalement dans les régions rurales et les quartiers pauvres des grandes cités.


Le budget de fonctionnement d'Ecoles de la Terre pour l'année en cours se monte à 11'000'000 de Roupies indiennes, soit un montant de 180'000 Francs suisses, le même que l'année précédente. Le coût annuel pour un élève se chiffre à 2'000 Roupies ou à 33 Francs pour une année, 2,75 Francs pour un mois.


Avec ce budget nous finançons les salaires de nos 175 enseignants et 25 employés chargés de la gestion des autres services [microcrédit, santé, administration]. Nous assumons au surplus le matériel scolaire des élèves ainsi que la maintenance des écoles et des centres de formation. 3'000 filles et 2'500 garçons fréquentent aujourd'hui nos écoles et nos centres.


Nos anciens élèves sont devenus nos enseignants. Certains de nos étudiants frappent déjà aux portes des universités et des hautes écoles. Au surplus, nous développons sans cesse le secteur de l'apprentissage.


Les nécessités enfantines selon "Ecoles de la Terre"


Amitiés à Toutes et Tous. Martial Salamolard



mardi 18 juillet 2017

ECOLES DE LA TERRE - LES NOUVELLES DE L'ÉTÉ 2017 [1]



PREMIER FEUILLET - L'ANNÉE SCOLAIRE 2017-2018
                                           

Les premières actions d'Ecoles de la Terre ont commencé à germer au courant de  l'automne 1997 dans des bidonvilles de Calcutta et sur les îles des Sundarbans au sud du Bengale indien.


Après de longs mois passés avec les enfants les plus démunis de ces régions, nous avons bien compris ce que l'école pouvait signifier pour les plus pauvres. De fil en aiguille les écoles se sont multipliées, d'autres activités sont apparues, telles que le programme santé, l'apprentissage, le microcrédit et l'approvisionnement en eau potable.


Ces programmes se sont imposés d'eux-mêmes tout au long de ces dernières 20 années pour se propager aussi dans d'autres régions de l'Inde et se développer dans l'Etat du Bihar, à Delhi, puis dans le désert du Thar au Rajasthan.


Les nécessités enfantines selon "Ecoles de la Terre"



Amitiés à Toutes et Tous. Martial Salamolard