Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
NOUS DÉDIONS CETTE IMAGE À NOS SPONSORS ET DONATEURS, À NOS MARRAINES ET NOS PARRAINS, À NOS AMIES ET NOS AMIS QUI NOUS SUIVENT ET NOUS SOUTIENNENT !

mercredi 27 février 2019

L’ÉCOLE DE PURBA JATA DES SUNDARBANS !



Le programme phare, celui pour lequel l’organisation Ecoles de la Terre fut fondée entre l’automne 1997 et le printemps 1998, c’est l’ÉDUCATION. Les autres programmes, que sont l’EAU, l’HYGIÈNE, la SANTÉ et le MICROCRÉDIT, sont venus se greffer dans les années qui suivirent.


Nous travaillons dans diverses régions de l’Inde, dans le Bihar, dans le Rajasthan, à Delhi et dans l’Ouest Bengale [à Calcutta et dans les îles Sundarbans]. C’est dans cette dernière région que se trouve notre école de PURBA JATA, sur l’île du même nom.


200 élèves sont accueillis à Purba Jata School, dans un solide bâtiment construit il y a bientôt 10 ans pour se protéger des fréquents cyclones. Les enfants viennent de 3 villages qui ont pour noms Moyra Para, Hatuar Gheri et Halder Para. Une station de purification d’eau fut construite à l’automne 2014. Elle se situe près de l’école et fournit l’eau potable à l’école et aux habitants des villages environnants.


Bonjour et amitié à toutes et à tous depuis les Sundarbans où depuis quelques jours un cyclone, pardi de chez parbleu, nous plonge parfois dans la pénombre et ne nous facilite pas la tâche dans nos déplacements.


Martial pour ECOLES DE LA TERRE


lundi 25 février 2019

À L’EAU À L’EAU, ICI LA SANTÉ, « Y A QUELQU’UN » ! ! !


Le cœur de la  planète bat pour sa vie, les moins optimistes évoquent un dessein de survie ! Une chose est certaine, il faut se battre pour que demain soit viable et durable. Il faut se battre pour les enfants d’aujourd’hui, pour ceux de demain.
Je ne vous apprends rien en disant que l’eau est source de vie, la poétesse Monique Moreau ajoutant par ailleurs qu’il nous faut la préserver, absolument, pour notre survie.



Ici dans les Îles des Sundarbans où je me trouve en ce moment c’est encore de l’eau dont il s’agit ; non pas de l’eau en matière de quantité mais bien de ce liquide essentiel en terme de qualité !


Depuis des générations la population de cet archipel consomme de l’eau dont la douceur laisse rêveur et la potabilité songeur. L’eau saumâtre des bras du Gange se mélange à l’eau douce des nappes phréatiques dont la teneur en bactéries et autres agents polluants n’est pas évaluée. Sa santé s’est péjorée au fil du temps, nous avons pu le constater auprès des enfants que nous soignons dans le cadre de notre programme scolaire.


C’est la raison pour laquelle notre organisation Ecoles de la Terre a construit et installé 5 stations de traitement d’eau et 2 usines de purification au cours de ces 5 dernières années. Nous fournissons aujourd’hui de l’eau potable à toute une population qui se situe aux abords de nos écoles et de nos centres de formation.
Notre action ne s’arrête pas là ! Ce sont les mentalités qu’il faut changer à tout prix ; les habitants des îles se sont par la force des choses habitués à consommer de l’eau impropre depuis trop longtemps. Nous avons lancé une vaste campagne de sensibilisation dans le seul but de leur faire prendre conscience de cette réalité essentielle. Poursuivant sur cette voie nous nous sommes engagés à mettre sur pied une « Ecole de l’eau » dans le cadre de notre programme d’éducation. Celle-ci ne s’adressera pas seulement à nos élèves, mais encore à leurs parents !


Pour terminer je ne résiste pas à l’envie de vous citer 3 proverbes que voici. Le premier est africain et dit « n’insultez pas le crocodile lorsque vos pieds sont encore dans l’eau » ; le deuxième est chinois et dit « en buvant l’eau du puits, n’oubliez pas ceux qui l’ont creusé » ; enfin le troisième est juif et dit « l’homme dont le destin est de se noyer se noiera dans un verre d’eau » !


Avec mes pensées les plus chaleureuses des îles,

Martial pour ECOLES DE LA TERRE    

samedi 23 février 2019

PREMIER JOUR À RAIDIGHI DANS LES ÎLES SUNDARBANS


SREEFALTALA SCHOOL se situe dans le village de Sreefaltala et accueille les enfants de cette localité ainsi que de trois autres petits villages qui sont Jele Para, Das Para et Gayen Para. Para signifie « est » car en fait ces 4 petites agglomérations se trouvent à l’est de la petite ville Raidighi, nous dirions en Inde une bourgade d'une telle région des îles Sundarbans. 


Avec Marie et Saviana nous avons visité cette charmante école ce matin du 23 février, revu les élèves et les enseignants et fait la connaissance des petits nouveaux. 200 élèves sont aujourd’hui admis à Sreefaltala School et répartis dans leurs différentes classes.


Comme pour les autres écoles, les familles bénéficient de nos usines d’approvisionnement en eau potable ainsi que de notre programme de microcrédit pour les mamans.


Avec nos meilleures pensées des Îles Sundarbans, district de South 24 Parganas.

Martial pour ECOLES DE LA TERRE