Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

samedi 7 mars 2009

CORDIAL BONJOUR DES CAMPAGNES DU DISTRICT DE GAYA – BIHAR – INDE (de Martial Salamolard avec toute l’equipe mentionnee dans ce Blog)



Je m’etais promis de vous donner de nos nouvelles avant cette fin de 10eme semaine. La campagne du Bihar ne favorise pas la communication via internet, surtout lorsqu’on passe une bonne partie de nos journees dans les villages.



Nous organisons ici, pour le cadre de l’ensemble de nos activites en Inde (Ouest Bengale – Sunderbans, Bihar – District de Gaya et Rajasthan – District de Jaisalmer), un seminaire de formation, de coordination et d’application de notre programme “Micro finances” pour les villages ou “Ecoles de la Terre” soutient (financement) et gere (fonctionnement) ses ecoles en faveur des enfants ecartes, jusqu’a notre arrivee ici, des infrastructures scolaires officielles.



Participent a cette semaine de formation, Dr Pradip Har, de Calcutta, un specialiste en "micro-finances", William Mellgren, de la Fondation CUF qui soutient Ecoles de la Terre dans ce projet, Rajesh Kumar, responsable d’Ecoles de la Terre pour le Bihar, Abhishek Vyas, responsable pour le Rajasthan, Nando Baidya, responsable pour l’Ouest Bengale, ainsi que deux animateurs nouvellement engages, Barnali Halder pour le Bengale et Chandra Kumar pour le Bihar. Oh ! J’allais oublier, je participe aussi a ce seminaire.



A une partie theorique, la definition de notre politique de micro-credits en faveur des meres des villages, et la technique de mise en place du systeme des prets, s’ajoute une partie pratique qui consiste a visiter les villages, discuter avec les meres et les informer de facon concrete sur notre motivation a developper une veritable “ingenierie sociale” dont elles seront les principales beneficaires avec leurs enfants et leurs familles.



A l’issue de cette semaine intense et riche en decouvertes positives, grace notamment a nos contacts avec la population rurale, nous avons pu edicter une ligne de conduite commune pour nos trois branches indiennes (Ouest Bengale, Bihar et Rajasthan). Une politique concertee de “micro finances” est mise en place dans les differentes branches d’Ecoles de la Terre en Inde. Des notre retour a Geneve en fin avril prochain, nous ajouterons a notre site “www.ecolesdelaterre.ch” une chapitre special consacre a ce programme en plein essor.



“Informer, discuter, former, normer et performer” sont autant d’objectifs generaux que nous voulons appliquer sur le terrain afin de mettre en oeuvre un programme de micro-credit realisable, performant et durable. Favoriser la creation de groupes de femmes afin de stimuler la petite epargne a laquelle s’ajoutera un financement en capital, assure par nos soins, c’est une demarche bien connue et deja fort appliquee dans les pays pauvres et en developpement depuis de nombreuses annees.



La particularite, voire l’originalite de notre projet, tient a ce que nous voulions affecter l’integralite des fruits de ces operations a nos programmes d’education (ecole et apprentissage). A un premier travail d’information et de sensibilisation s’ajoute une importante phase de persuasion. Et surtout, nous sommes bien conscients que le succes de cette entreprise ne passera que par l’ecoute et la discussion, autant actives l’une que l’autre.



“Entendre et ecouter les femmes et les meres des villages” fut donc pour nous une condition sine qua non, que nous avons decide d’appliquer des la premiere heure. Et quel ne fut pas notre bonheur, sans que cela soit une surprise pour nous, de rencontrer des femmes, des meres, d’une grande intelligence, quoique presque toutes illettrees. Elles sont pleines d’idees, d’interets et d’ingeniosite a vouloir developper avec nous ce programme. A leur ouverture d’esprit, a leur curiosite aiguisee, se sont ajoutes mille sourires qui ont illumine les visages de ces femmes, aussi belles dans leur ame que sur leur figure.



A ce jour, plus de 250 meres de famille constituent deja 23 groupes de “micro-credit” dans les regions d’Itra et de Mokari, dans le district de Gaya. Durant notre sejour ici, c’est-a-dire maintenant, nous sommes en train de creer de nouveaux groupes de femmes dans les zones de villages de Nain Bigha et de Pachhatti. Nous voulons doubler d’ici le mois d’avril prochain le nombre de groupes dans ce district du Bihar.



Des le 16 mars prochain, je me rendrai a Raidigi, dans les iles Sunderbans afin de lancer ce meme programme. J’aurai l’avantage et le plaisir de m’y rendre en compagne du Dr Pradip, le specialiste de Calcutta. Avec Nando, le responsable de cette region, nous remettrons l’ouvrage sur le métier afin de lancer la-bas ce nouveau projet.

Des le 25 mars, je me deplacerai a Jaisalmer afin de proceder au meme exercice. Je serai la-bas avec Abhishek, responsable du Rajasthan. Nous beneficierons ensemble des experiences acquises au Bihar et au Bengale.



Bien sur, il y a beaucoup de travail a faire. Nous sommes bien ici pour cela. Notre but est de rassembler toutes les conditions qui permettront de rendre autonomes toutes les populations que nous soutenons aujourd'hui. Au syndrome de la dependance dont nous voulons epargner les familles de nos eleves, nous rappelons notre souhait de pouvoir ouvrir de nouvelles ecoles dans d’autres zones rurales depourvues d’infrastructure scolaires et de travailler, dans ces nouvelles regions, de la meme maniere, avec le meme esprit, avec le meme coeur. Ce sont les enfants qui nous appellent de leurs voeux dans cette fantastique experience de developpement.



J’aurai juste le temps, d’ici quelques jours, de vous entretenir sur d’autres programmes que nous developpons ici. Tout d’abord la question de l’eau; nous reviendrons a Geneve avec une carte de nos villages du Bihar relatant les problemes relatifs aux puits, dont nombre d'entre eux ne sont plus en fonction.



Ensuite, notre nouveau projet de la “Ferme” dont je m’occuperai la semaine prochaine, avant de partir pour les iles Sunderbans; une exploitation agricole abritera prochainement un nouveau centre d’apprentissage dans la region de Nain Bigha. L'objectif est de former les jeunes dans les domaines du fermage, de l’agronomie et des marches agricoles.



L'EAU C'EST LA VIE !



LA FERME SERA LE GRENIER !



Je ne trouverai ici les bons mots pour vous remercier de l’attention que vous portez a nos activites. Vous avez lu ce Blog ? Je vous en suis infiniment reconnaissant et je vous envoie, du fin fond du Bihar et plein d'enthousiasme, mon amitie la plus sincere. A bientot sur le net ! Toujours dans cet esprit, avec coeur et raison !

Martial Salamolard pour
ECOLES DE LA TERRE

Aucun commentaire: