Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

dimanche 7 juin 2020

TOURBILLONNE LA VIE COMME DES ROSES AU VENT !



DES NOUVELLES DU VILLAGE DE KAUTALA EN INDE !


Kautala est une agglomération des îles Sundarbans, l’un des quelques 40 villages soutenus par Ecoles de la Terre dans cette région. Elle fait partie de la circonscription [block] de Mathurapur. Distant d’une quinzaine de kilomètres de Raidighi, petite ville où se situe notre centre principal pour l’Ouest Bengale, Kautala a subi les affres du cyclone Amphan les 20 et 21 mai derniers, comme partout dans les îles des Sundarbans de même qu'au sud de l'Etat du Bengladesh.


D’un côté il a fallu se tenir à distance pour contourner le Covid19, mais de l’autre tout le monde pourchassé et envahi par le cyclone a dû s’entasser dans les abris, comme des sardines ; un drôle de paradoxe, une désagréable et dangereuse contradiction dont ses habitants se seraient bien gardés de vivre ! Tel est le récent passé de ce coin de terre.


Depuis le 16 mars dernier le Covid19 a confiné les familles chez elles et paralysé toutes les activités agricoles, artisanales et commerciales, leur causant les pires tourments et faisant naître bien des peurs.
Les mamans cheffes d’entreprise, qui s’efforcent à sortir de la misère, ne peuvent poursuivre leurs tâches d’entrepreneuses et faire ainsi tourner la marmite de leur business pour la survie de leurs familles. Elles sont toutes suspendues à l’annonce d’un dé-confinement qui leur permettrait de relancer leurs activités ; elles sont toutes dans cette palpitante attente, comme nous.


Aujourd’hui 6 juin 2020, tout un chacun espère un assouplissement des mesures de confinement ; seulement voilà, le nombre de cas de coronavirus explose dans les campagnes ; et l’on peut se demander pourquoi !


Depuis un mois des millions de travailleurs journaliers, n’ayant d’autre choix que de rentrer chez eux, ont fui les villes indiennes à l’arrêt, emportant avec eux le coronavirus dans des zones rurales qui n’étaient jusque-là pas touchées.


C’est exactement ce qui se passe depuis quelques jours à Kautala. Sept hommes, âgée de 27 à 39 ans, travailleurs journaliers à Mumbai [Bombay], fraîchement rentrés à Kautala, viennent d’être testés positifs au Covid19 ; Ils ont tous été déplacés dans un hôpital voisin, mais l’entier du village, entouré d’un cordon de police, se retrouve aujourd’hui en quarantaine.


Ce sont les dernières nouvelles du village de Kautala. Ce flash est un bouillant hommage aux habitants de Kautala. Parmi eux 130 mères de famille font partie du programme de microcrédit d’Ecoles de la Terre.
Les quelques photos que nous publions ci-dessous, celles des mères, de leurs enfants, de leurs entreprises, de leur village, datent de quelques mois ; elles ont été prises lors de notre dernière visite dans ce village que nous chérissons.


Chaque jour nous prenons de leurs nouvelles et demandons à Nandalal Baidya, le responsable vivant à Raidighi, de leur faire parvenir en dépit des obstacles dus à la quarantaine et aux difficultés de communication, il n’y a plus d’électricité dans les Sundarbans, notre amitié et l’assurance de notre volonté de poursuivre notre soutien.


With Love.


Martial Salamolard pour Ecoles de la Terre


Aucun commentaire: