Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

mercredi 17 mars 2010

NOS ECOLES DE GANGA SAGAR ET DE RAIDIGHI



BIEN CHERES AMIES, BIEN CHERS AMIS,



Notre dernier sejour aux Sunderbans est encore tout chaud, dans nos coeurs comme dans notre memoire; comme la temperature, ici au Bihar, qui est en train de prendre l'ascenseur; aujourd'hui mercredi 17 mars, et bien nous "frisons" les 40 degres. Oui oui, je vous signifie "chaud bouillant", et comme nous nous trouvons au Bihar depuis 2 jours, et bien nous avons deja entame, avec Marie, une nouvelle serie de visites des ecoles. C'est bien le cas de la dire "nous avons beaucoup de peine a suivre avec l'information"; heureusement qu'ici, a Bodhgaya, les connexions "internet" sont plutot abordables et fiables; encore que ... Mais retournons aux iles Sunderbans !



Le 11 mars etait un jour de grande fete a l'ecole de la bourgade de Raidighi, une plate-forme des Sunderbans ou "Ecoles de la Terre" tient ses bureaux pour l'Ouest Bengale. Profitant bien entendu de la presence de Marie et de moi-meme, Nando, le responsable des ecoles a organise la journee annuelle "des sports et de la culture", ce que nous appelons communement, en Inde, "Annual Sport and Cultural Programme" !



Cette journee rassemblait les eleves a Raidighi, precisement ceux de l'ecole de "Srifaltala" ainsi que ceux de l'ecole de Purba Jatta, venus de l'ile voisine.



C'etait une bonne occasion de retrouver, toutes et tous, au meme moment et dans un meme lieu, tous les enfants, tous les enseignants de ces deux ecoles, de meme que nombre de parents de Raidighi, venus en spectateurs contempler et apprecier les diverses prestations des enfants.



Raidighi est un port de pecheurs important pour toute cette region des Sunderbans; les possibilites de developpement economique, commercial, sont reelles. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle nous tenons, de notre propre cote, a participer activement a l'extension du commerce de la peche, principalement par le biais de notre programme de "Micro Finance". Des le debut avril prochain, 100 familles seront au benefice d'un "credit Ecoles de la Terre - section Micro Finance", afin de developper leurs activites professionnelles et d'ameliorer ainsi, substantiellement, leur niveau de vie, plutot miserable jusqu'ici.
Ce programme ne s'arretera evidemment pas la; car c'est le plus grand nombre de famille possible que nous souhaitons aider de cette maniere. Outre le soutien au commerce de la peche, c'est encore l'aide a l'agriculture, vivriere surtout, que nous voulons intensifier dans toute cette region.



Notre ecole de Srifaltala compte plus de 350 eleves, tous venant de familles tres pauvres. Notre appui et notre assistance a l'education representent le tronc et le pivot de notre action. Et celle-ci s'inscrit dans une sorte de "systeme" qui prend en compte d'autres composantes de ce corps social particulierement demuni. Ainsi, nos programmes "Sante & Hygiene", "Apprentissage" et "Micro Finance" s'incorporent, pour "Ecoles de la Terre", dans toutes leurs significations.



Et puis vint le jour du 12 mars, notre deplacement, notre voyage devrais-je dire, a Ganga Sagar, la grande ile des Sunderbans, la plus occidentale dans sa geographie, mais peut-etre la plus ancestrale dans ses traditions. Ganga Sagar est aussi la terre de la premiere ecole "d'Ecoles de la Terre des Sunderbans"; veuillez me pardonner ce doublon; mais il est si beau "la terre de la premiere ecole d'Ecoles de la Terre des Sunderbans". Et si j'etais le petit cancre, a vrai dire je le suis, du fond de la classe, a qui le professeur dirait "veuillez m'ecrire 100 fois une expression ni trop longue, ni trop courte que vous choisirez"; alors, je luis dirais j'ai choisi .... "la terre de la premiere ecoles d'Ecoles de la Terre des Sunderbans" !



Depuis Raidighi, lieu central dans les Sunderbans, il nous a fallu deux heures et demi pour arriver au village de Kadwip et rejoindre le ferry boat nous conduisant sur l'ile; une demi-heure pour l'atteindre, une autre demi-heure pour parvenir a l'ecole. Les voyages forment la jeunesse, et celui-ci nous apporta "l'happiness" (le bonheur en anglais) ! L'ecole de "Ganga Sagar" accueille pres de 400 enfants; c'est, vous disais-je deja, la "toute premiere d'Ecoles de la Terre. Et pour nous, c'est avec un frissonemment au coeur que nous la retrouvons apres les visites de ses trois autres petites soeurs, "Srifaltala", "Purba Jatta" et "Sonatikari" !

A Ganga Sagar egalement, nous avons prevu de developper l'ensemble de nos programmes, "Sante & Hygiene", "Apprentissage" et "Micro Finance".



Nous terminons ce "Blog" en vous donnant quelques mots additionnels au sujet du programme "Micro Finance". Celui-ci s'inscrit dans notre "Grand Projet "Autonomie, Independance et Autogestion" que nous ciblons, avec force et determination, pour l'ensemble des ecoles que nous soutenons aujourd'hui en Inde. Nous avons le plaisir de vous rappeler que nous travaillons a Delhi, la capitale, au Bengale, a Calcutta et aux Iles Sunderbans, ainsi qu'au Bihar, district de Gaya et au Rajasthan, district de Jaisalmer. Nous sommes sur la bonne voie; notre budget 2010-2011 nous laisse augurer d'encourageants resultats.



Comme nous le disions en debut de ce message, nous voici maintenant au Bihar; nous avons deja visite les ecoles de "Sujata" et de "Saraswati"; demain ce sera celle de "Camijuli", vendredi, celle de "Jolibigha", avec, cerise sur le gateau, la grande fete de fin d'annee scolaire. Et oui, c'est vrai, dans presque tous les Etats indiens, l'annee scolaire se termine a fin mars.



CHERES AMIES, CHERS AMIS, nous vous adressons nos plus cordiaux messages; tout en esperant que le printemps vienne frapper a votre porte, au plus vite ! Au juste, le printemps ! C'est bien a la fin mars ? Avec toute notre affection.

Martial Salamolard avec
Marie-Elisabeth Coudray Salamolard
pour ECOLES DE LA TERRE

Aucun commentaire: