Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

vendredi 25 février 2011

RETOUR SUR SOL INDIEN



CHÈRES AMIES ET CHERS AMIS D’ECOLES DE LA TERRE ET D’AILLEURS,



Retour sur sol indien, ma deuxième Terre Mère ! Il était temps ! Ciel, que Jésus est proche de Vishnou ! Pour nombre d’Hindous, Ces Deux- là sont étroitement liés, puisqu’ils considèrent que Jésus, venu plus tard que le premier, est un Avatar de Vishnou, celui-ci même Avatar de Shiva, lui-même Avatar de Brahma, le Premier, l’Essence. Pour l’hindouisme, l’Avatar n’est ni une reproduction, ni une copie, mais une Âme d'Être « Revenue » sur Terre pour continuer la route. Là je souhaite dire que si Dieu existe, alors Dieu n’est peut-être pas si loin !



Le Monde est si petit et à la fois si grand. L’embrasser, en ces temps de turbulences, me provoque quelques picotements. Je quittais Genève, Switzerland, il y si peu de temps, avec plein la tête d’informations sur les grands malheurs de Tunisie, d’Egypte, de Lybie, de Bahrein et du Yémen ! Les bords de la Méditerranée jusqu’en mer d’Oman s’enflamment de leur Karma douloureux que le pouvoir et l’argent ont contribué à aviver la plaie, encore plus grande, à vue d'homme tout au moins.



Aucun espace sur la terre n’est exempt de bonheur, ni de malheur. L’Inde qui m’inspire, comme je l’aime, est là présente pour me le rappeler. Jamais autant qu’ici je n’aurai eu la perception du monde qui me titille les veines, jusqu’à vous dire ces mots propulsés à fleur de peau.



Et puis, il y a Ecoles de la Terre, la Belle, la Paisible, Avatar de l’Amour, pour laquelle je suis ici à vous écrire, avec un tel bonheur, une telle aspiration, un tel enthousiasme, sans que j’aie quelconque envie, ni mérite à faire valoir. Ce Blog, Ô quel vilain mot, est né, justement, pour faire la plus grande place aux événements vécus lors de nos séjours dans les « écoles de la terre ». J’y mettrai beaucoup de temps, beaucoup de force, une grosse part de mon coeur, à vous raconter les moments partagés avec les enfants de nos écoles de Calcutta, des Îles Sunderbans, du Bihar, de Delhi et du Rajasthan.



Je suis ici en Inde, tout simplement parce que j’ai cette grande chance d’y être ! Combien de marraines, de parrains, de sponsors, d’amies, d’amis aimeraient être à ma place ici ! Je ne saurais le dire, tant ils sont nombreux ; mais je les remercie Toutes et Tous, de me donner la chance d’être ici et d’écrire ces mots. Et parmi tous ceux-là, il y en a dont je suis si proche. Je leur dirai qu’ils sont le sel de ma « terre d’école », et ils se reconnaîtront. Ils se retrouveront dans ce qui est la force de notre action, car ils savent que celle-ci n’a de sens que dans notre rencontre avec toutes celles et ceux qui nous soutiennent et nous encouragent.



En ce moment-ci, riche de mon envie et ma force de vous écrire, dans cette Inde éternelle dont j'ai l'humble sentiment d'en faire un peu partie, je vous sais gré de votre attention ; et je vous promets de donner, encore demain samedi 26 février 2011, le programme de mon séjour, prélude à maints reportages, ou plutôt rapportages, sur la vie dans nos écoles, toutes consacrées à l’éducation d’enfants déshérités. Comme ça, la vie est bien belle !



Avec mes cordiales pensées, saupoudrées d’Amour.



NB : les photos sont de 2010, en attendant celles de 2011

Martial Salamolard
Pour ECOLES DE LA TERRE

Aucun commentaire: