Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

samedi 29 octobre 2011

HOMMAGES AUX ENFANTS VIVANT DANS DES GUERRES DU GENRE D'HIVER !

UN PREMIER HOMMAGE ... À LA VIE ...



À une jetée d'œil, une pierre arrondie s'assoupit, doucement usée par les caresses du temps ...
À une portée de regard, un arbre anobli s'élève, affectueusement chéri par l'âme d'un Enfant ...
À deux doigts d'une longueur d'ombre, l'esprit de cet Enfant réchauffe le cœur de la nature ...



Et soudain, l'image d'un Enfant s'étonne à dessiner des fleurs au printemps ...
Des fleurs qui l'invitent à honorer la sève dont jouit son arbre ...
Son arbre de vie, où la lumière s'est proposée d'étouffer la violence qui l'étreint ...



UN DEUXIÈME HOMMAGE ... PARCE QUE ...



Parce qu'en Syrie, des Enfants crient de leur cœur meurtri, la tempête des vivants ...
Parce qu'en Folie, des Appels de Terre s'enfoncent dans la nuit des affrontements ...
Parce qu'en Anarchie, la Liberté ressurgit de l'infamie, comme un engrais de cendres ...



Parce que le bal des humains s'enferme dans une musique d'enfer ...
Au moment même où le partage des Nations s'affilie aux serpents des frontières ...
Pour mieux obscurcir la toile de ses yeux d'Amour, tous dirigés vers les Enfants ...



UN TROISIÈME HOMMAGE ... POUR ...



Pour éviter que mille étincelles jettent des millions d'Enfants près des poubelles ...
Pour esquiver la guerre qui bondit sur le dessein des mères et des pères ...
Pour soustraire la hache à la danse déchirante qui lacère la toile des Enfants ...



Pour que notre pieuse liberté se réveille de ces cauchemars pourris ...
Ces mauvais rêves vécus dans l'ombre des hommes et de leurs Enfants ...
Dans une étrange insouciance, une bourbeuse transparence ...



UN QUATRIÈME HOMMAGE ... AFIN QUE ...



L'espérance, à peine réveillée, ne s'envole à coups de brise glacée ...
Et que nous, Arrières, Petits et Enfants de la guerre ...
N'oubliions d'où nous venons ... !



Afin que le silence n'épouse le poids de notre histoire ...
Que notre raison apprenne à voyager dans les ombres blanches ...
Qui échafaudent les promesses du Blanc de notre Enfance ...



Avec affection,
Pensées de Martial (7 lettres seulement, générées et portées par les Enfants de la Terre) pour ECOLES DE LA TERRE



Les photos de ce blog sont tirées de : www.enfants-d-afrique.skynetblogs.be (pour les 7 premières) - www.icrc.org (pour les 2 suivantes) - www.sverwachidren.org (pour la suivante) - www.studentsoftheworld.info.jpg (pour les 4 dernières)

Aucun commentaire: