Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
NOUS FAISONS UN CLIN D'OEIL À LA FONDATION COROMANDEL QUI NOUS SOUTIENT POUR TOUS NOS PROGRAMMES DEPUIS TANT D'ANNÉES. NOUS SOMMES ICI À SUNBEAM PRIMARY SCHOOL AUX PORTES DU DÉSERT DU THAR AU RAJASTHAN ET NOUS LUI TÉMOIGNONS DE TOUTE NOTRE GRATITUDE. ECOLES DE LA TERRE LE 8 OCTOBRE 2018

jeudi 19 février 2015

NOTRE PREMIÈRE VISITE À DELHI – UN JOUR DE RETROUVAILLES



 
À une heure en voiture du centre de Delhi, la capitale de l’Inde, se trouve le quartier de Dichaon Kala [1] puisque tel est le nom de ce lieu insolite pour un visage pâle comme moi ; même si j’y reviens pour la 20ème fois ou presque. Quand on aime, on ne compte pas. J’y ai passé la journée d’hier mercredi 18 février avec les enfants de l’école Muskan. Ce fut trop de bonheur de les revoir.

 
Ils sont tellement comme ça, tellement pauvres, tellement gentils, tellement sales, tellement beaux, dans leurs yeux, dans leur âme. J’y retournerai plusieurs fois au cours de ce séjour qui s’échelonnera jusqu’à la fin du mois de mai. Au fait, je ne trouve tout simplement pas les mots justes pour vous narrer cette première visite ! Plus je vis, plus je revis ; plus je tourne, plus je retourne le comment nous pourrions améliorer leur condition de vie [2].

 
À Dichaon, la situation est certes bien meilleure qu’il y a 8 ans, où côté de l’éducation rien ne pointait à l’horizon lorsque nous visitions ce bidonville pour la première fois. C’est aussi bien mieux qu’il y a 5 ans, lorsque, pour tout local, nous tenions école dans une hutte en bambou.


Aujourd’hui, nous avons une maisonnette pour tenir les classes de jour à l’intention des plus petits du bidonville. En périphérie du bidonville, nous avons trouvé d’autres locaux pour assurer les classes de suivi scolaire en faveur des enfants que nous avons inscrits dans les écoles gouvernementales environnantes.

 
Je vous en dirai davantage dans le prochain blog. L’heure est venue pour moi de me déplacer à Calcutta, à 1500 kilomètres de Delhi, demain 20 février, pour suivre de nouvelles aventures ; visiter notre école de Jaldharmath, dans un autre bidonville, organiser un « meeting », comme on le dit ici, avec les principaux responsables de nos écoles indiennes et me préparer à mon déplacement dans les îles des Sundarbans ; tout un programme qui s'annonce avec le printemps qui montre le bout de son nez dans ce coin d'Asie !

 
Je vous dis donc à tout bientôt et je vous embrasse Toutes et Tous bien fort du cœur.

Martial pour ECOLES DE LA TERRE



[1] Pour les habitués de notre blog, vous aurez peut-être vu des orthographes différentes pour énoncer ce lieu. Dilchau Kala, Dilchau Depot et maintenant Dichaon Kala. Pour les affiches, les panneaux de signalisation et autres indications en tout genre, les indiens ne sont pas à cheval sur les libellés exacts.

[2] Merci la Vie ! Pas la plus riche, ni la plus nantie, mais la plus vraie ; pour l'instant la seule qui puisse être vécue en partage avec les enfants.

Aucun commentaire: