Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

mercredi 10 avril 2013

UNE GRANDE ÉTAPE AU DÉSERT DU THAR



CHÈRES AMIES, CHERS AMIS,

Au cours de ce séjour 2013 je n’ai pas publié autant de blogs que je l’aurais souhaité ; en tous les cas bien moins que l’année dernière. J’espère, d’ici la fin de ce mois d’avril, pouvoir me rattraper. Jusqu’à présent je fus accaparé comme jamais ; aux multiples visites habituelles se sont ajoutés mille et un événements, rencontres, séances d’évaluations, meetings, réunions administratives, rendez-vous avec les médias, conférences, et j’en passe !


Ces circonstances ont fait que j’ai dû doubler mes déplacements à travers l’Inde au cours de ces 3 derniers mois [au moins 7'000 kilomètres au lieu des 3 à 4'000 habituels]. Ces déplacements vous mobilisent une à deux journées et vous cassent le rythme qui était le vôtre. Ce séjour est effectivement épuisant ; je suis sur les genoux ! Heureux certes, mais quand même sur les genoux. Je ne vois cependant que le positif ; toutes ces rencontres avec les enfants, les enseignants, les habitants, en compagnie de Marie-Elisabeth, de Rita, de Rachel, de Saviana et de Françoise ! Nous fûmes nombreux à nous nous être rencontrés et croisés tout au long de ce séjour ! Delhi, Gaya, Bodhgaya, Dehri-On-Sone, Calcutta, Raidighi et les Îles Sunderbans, Jaisalmer et le désert du Thar furent les principales villes et les régions où nous nous retrouvions au fil du temps.


Je  viens en ce moment, la langue pendue, il fait bon les 40 degrés ici à Delhi, vous raconter notre dernière grande campagne d’étude et de visites, celle du Rajasthan. Elle s’est déroulée après les 3 passages au Bihar, les 2 à Calcutta, les 2 à Delhi et les 2 aux Îles Sunderbans. Aujourd’hui 10 avril je me retrouve ici dans la capitale indienne pour une troisième fois, juste de retour du désert du Thar.


JAISALMER ET LE DÉSERT DU THAR

Du 19 mars au 6 avril dernier, j’ai visité à plusieurs reprises nos six écoles du Rajasthan. Tout d’abord avec Françoise Frossard avec laquelle j’ai fait un tour complet de nos écoles et de nos programmes à travers l’Inde, dans le but de récolter toutes les informations possibles et utiles à l’élaboration du Livre d’Ecoles de la Terre qu’elle est en train de rédiger. Ensuite, avec Saviana qui nous rejoignait à Jaisalmer après son plus long séjour au Bihar.

 
Françoise n’avait qu’une petite semaine pour parcourir les routes du désert et saisir pour sa première visite les aspects et la singularité de la vie de ces lieux arides et sévères. Elle quittait le 25 mars dernier le Rajasthan afin de rejoindre la Suisse, son cartable garni d’informations, de renseignements, de révélation et sans aucun doute de précieux secrets ! Je terminais donc mon séjour du Thar avec Saviana.


Nous avons visité les deux  écoles de Satyadev, à savoir ① celle du soutien scolaire et ② l’école permanente de jour, ③ l’école de Sunbean, ④ celle de Nanufuji, ⑤ celle de Vidyasagar et enfin ⑥ celle d’Uttam Aadarsch. Vous trouverez à travers ces lignes les images de ces écoles, exactement dans cet ordre. Ces six écoles accueillent environ 800 enfants.


Satyadev se trouve dans le quartier pauvre de Kalli Ki Hatton, en périphérie de la ville de Jaisalmer. Sunbean se situe à quelques kilomètres de la ville et dessert de pauvres petits faubourgs aux allures de bidonville. Nanufuji est une école de villages du désert du Thar, à 55 kilomètres de Jaisalmer ; Vidyasagar, une autre école de villages du désert, à 15 kilomètres. Enfin Uttam Aadarsch, est notre dernière construction, distante de plus de 60 kilomètres de Jaisalmer ; comme Nanufuji et Vidyasagar, elle accueille les enfants de plusieurs agglomérations du Thar.

 
Toujours avec Françoise, nous avons rendu visite aux mères de familles, les bénéficiaires de notre programme de micro-crédit, mis sur pied en fin d’année 2009; voir les photos ⑦ et ⑧. L’objectif était bien-sûr toujours le même ; tout d'abord nous rendre compte du fonctionnement du programme, ensuite, voir de près les micro-entreprises que ces mères ont créées grâce aux prêts obtenus.


Le Rajasthan est historiquement notre 3ème lieu d’intervention (Branche d’action) pour nos activités « Ecoles de la Terre » ; nous nous y sommes rendus pour la première fois en 2005. Pour faire une petit tour chronologique, je vous dirai que tout avait commencé au Bengale à la fin des années 90 ; puis, nous poursuivions notre travail au Bihar dès l’année 2000. Ce n’est qu’en 2007, date de l’enregistrement d’Ecoles de la Terre comme société humanitaire nationale, que nous nous sommes également implantés à Delhi, la capitale. En ce moment, nous gérons à Delhi une école de bidonville (pour 120 enfants) au lieu-dit « Dilchau », au sud-ouest de la ville.


Chères Amies, Chers Amis,  je crois que le printemps d'Europe vous est définitivement promis pour le prochain week-end du 15 avril, et cela aux dires de mon « petit doigt » ! Puisse le dieu hindou du soleil et de la pluie m’entendre et m'approuver. Je vous envoie mes pensées les plus chaleureuses.

Martial Salamolard pour ECOLES DE LA TERRE

Aucun commentaire: