Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
NOUS FAISONS UN CLIN D'OEIL À LA FONDATION COROMANDEL QUI NOUS SOUTIENT POUR TOUS NOS PROGRAMMES DEPUIS TANT D'ANNÉES. NOUS SOMMES ICI À SUNBEAM PRIMARY SCHOOL AUX PORTES DU DÉSERT DU THAR AU RAJASTHAN ET NOUS LUI TÉMOIGNONS DE TOUTE NOTRE GRATITUDE. ECOLES DE LA TERRE LE 8 OCTOBRE 2018

mardi 8 mars 2016

JOURNÉE DE SENSIBILISATION SUR LA QUESTION DE L’EAU OU LE « WATER AWARENESS PROGRAM » À RAIDIGHI DANS LES SUNDARBANS




NOTRE ATTENTION CONSACRÉE À L’EAU


À Raidighi fut inaugurée tout récemment notre quatrième station de purification d’eau. Ce nouveau programme a démarré il y a de cela 2 ans sous l’impulsion et le soutien financier de la Fondation Cédric Martin de Genève. Aujourd’hui, les régions de Raidighi, de Sreefaltala, de Purba Jata et de Sonatikari bénéficient d’une eau potable produite par un système de traitement par filtres, un système élaboré par la société Bengal Aqua Engineering de Calcutta.


Nous avons déjà eu l’occasion à plusieurs reprises de vous dire toute la difficulté que nous avons à trouver dans cette région des Sundarbans de l’eau de qualité. Dans notre message du dimanche 21 février 2016, nous vous exposions nos soucis en matière d’assainissement de même que la méthode appliquée pour le traitement.


Le 25 février dernier nous invitions dans notre nouveau centre Ecoles de la Terre toutes les familles de la région de Kumrapara, un quartier de Raidighi, afin de les sensibiliser sur les questions liées à la consommation d’eau. Trois collaborateurs de Bengal Aqua Engineering étaient également présents pour présenter notre nouvelle station de purification, la quatrième pour les Sundarbans, et soulever l’extrême importance de la consommation d’eau pour l’hygiène et la santé.


Près de 150 familles, la plupart représentées par les mères, ont participé à cette première rencontre appelée ici « awareness program » ou programme de sensibilisation à la consommation d’eau. Nous les avons reçues dans notre grand hall de notre nouveau centre de formation et apprentissage, également destiné aux meetings de microcrédit, aux séances d’information aux parents d’élèves et autres réunions de ce genre.


Nous avons trouvé des personnes intéressées, voire captivées et prêtes à changer leur façon de voir les choses vis-à-vis de l’eau potable. Toutes conscientes de l’incidence de la consommation d’eau sur la santé des familles, et bien sûr des enfants en premier lieu, elles n’ont pas hésité à répondre favorablement à notre demande de participation pour la maintenance des filtres et le bon maintien des appareils.


Pour Ecoles de la Terre, l’offre et la mise en œuvre de cette nouvelle assistance représentent un grand pas en avant dans notre programme global de soutien aux familles pauvres de cette région. Elle s’inscrit dans notre plan « Hygiène et Santé » que nous développons depuis le début de nos activités. Au contact quotidien des enfants, nous nous sommes bien vite rendu compte des conséquences désastreuses d’une absorption d’eau impropre à la consommation.


Nous observons déjà une nette amélioration de l’état de santé général des élèves et nous avons prévu, pour cette fin d’année 2016, une investigation systématique et une analyse pointue des retombées de ce nouveau programme que nous espérons bien sûr positives. Une comparaison statistique des traitements médicaux comparés sur une échelle de temps suffisamment longue est à l’ordre du jour.


À l’heure où nous écrivons ces lignes, nous venons d’achever la construction de la première station de purification d’eau pour notre Branche du Bihar. À notre école de Camijuli, dans le village d’Itra, 1000 élèves, leurs familles et les autres habitants des villages voisins pourront s’approvisionner dorénavant en eau potable.


Deux autres constructions sont projetées au Bihar pour cette première moitié d’année ; l’une à notre école de Saraswati dans le village de Pachhatti,  l’autre à notre école de Matijoli dans le village de Nain Bigha. Le principe de distribution d’eau sera le même que pour toutes les autres stations de purification construites jusqu’ici dans les Sundarbans ; à savoir desservir les étudiants de l’école, puis leurs familles, puis les autres résidents des localités voisines.


Des premières chaleurs d’Asie aux neiges fraîches d’Europe il n’y a qu’un pas, celui que nous franchissons toujours en vous écrivant nos messages ; un pur bonheur teinté de détermination et d’amitié.


Martial Salamolard pour ECOLES DE LA TERRE


Aucun commentaire: