Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
NOUS FAISONS UN CLIN D'OEIL À LA FONDATION COROMANDEL QUI NOUS SOUTIENT POUR TOUS NOS PROGRAMMES DEPUIS TANT D'ANNÉES. NOUS SOMMES ICI À SUNBEAM PRIMARY SCHOOL AUX PORTES DU DÉSERT DU THAR AU RAJASTHAN ET NOUS LUI TÉMOIGNONS DE TOUTE NOTRE GRATITUDE. ECOLES DE LA TERRE LE 8 OCTOBRE 2018

dimanche 23 mars 2008

BONJOUR A TOUTES ET A TOUS EN CE LENDEMAIN DE PAQUES



Un week-end prolonge fait du bien a tout le monde ! Pour certains c'est une bonne facon de recharger les batteries, quelque peu epuisees en cette fin de premier trimestre.

Pour d'autres c'est l'occasion de repousser leur saison de ski ou alors de s'offrir une breve visite a la mer.

Vous me direz "mais de quoi il parle cet espece d'indien" ! Vous avez raison, vous connaissez tout cela bien mieux que moi, vous qui le vivez en direct dans le vieux Continent.

J'ai donc mieux a faire, comme par exemple de vous parler de nos activites dans les ecoles ainsi que de nos nouveaux programmes que nous mettons sur pieds depuis ces dernieres annees afin de dynamiser et de renforcer notre action de scolarisation et d'apprentissage.

Cette derniere semaine fut marquee par la visite de Patrick Wautier, un ami de Gand, en Belgique, qui vient regulierement nous visiter, a Bodhgaya au Bihar, depuis plus de 4 ans. Avec Patrick j'ai donc fait a nouveau le tour des ecoles (Camijuli, Jolibigha, Sujata et Mukkari). C'est toujours un grand bonheur de presenter les eleves a nos amis, volontaires ou visiteurs.
Et puis, en revisitant une ecole pour la xieme fois, les eleves nous reconnaissent plus facilement et ainsi nous pouvons engager avec eux des conversations plus soutenues et toujours plus interessantes. Les retrouvailles avec les eleves que nous connaissons depuis pres de 10 ans sont la promesses de nouvelles discussions, sources de nouvelles idees et parfois de nouveaux projets.

Dans ce blog, nous vous proposons une serie de photos de la semaine qui vient de s'ecouler. Elle fut marquee, le lundi, par l'inauguration de la premiere "computer room" (classe informatique) pour les villages. Nous commencons donc a initer les jeunes a l'informatique a Camijuli, la plus grande de nos ecoles rurales. Nous poursuivrons bien entendu ce travail dans les autres ecoles.
Camijuli Public School aura servi donc de cobaye, comme cela s'est passe pour tous les nouveaux programmes que nous avons mis en place jusqu'ici. Camijuli est une ecole qui dessert une quinzaine de villages de la region d'Itra. Elle demeure la plus grande de nos ecoles, environ 900 eleves, sans compter les jeunes filles et jeunes gens de notre centre d'apprentissage, sans compter egalement le personnel de notre nouveau dispensaire. Meme si l'ecole de Jolibigha accueille deja environ 700 enfants de 7 villages environnants, Camijuli demeure notre exemple de scolarisation a grande echelle pour une region rurale. Nous tenons a poursuivre nos activites dans les campagnes. C'est d'ailleurs la que nous comptons le plus d'ecoles et le plus d'eleves. Et cela, aussi bien au Bihar, qu'au Rajasthan et au West Bengal.
En parlant de photos de la semaine, nous vous en presentons une, prise au dispensaire de Camijuli. Nous avons fait, ce jour la, la connaissance d'une famille musulmane venue, en urgence, emmener l'une des leurs. Lors de mon retour a Geneve, en mai prochain, je rencontrerai un groupe d'etudiants en medecine, de l'Universite de Geneve, qui se rendra ici a Camijuli, en fin mai prochain, pour une experience medicale et scolaire de plus d'un mois.
Nous vous presenterons, au cours de ce sejour 2008, qui doit se terminer au debut du mois de mai prochain, deux autres nouveaux programmes en particulier. Le premier concerne le programme d'activite d'economie domestique qu'est le micro-credit que nous avons deja lance dans certaines campagnes du Bihar. Plutot que de parler de micro-credit, nous preferons utiliser l'expression "revenus - education", en ce sens que ce programme est essentiellement destine a creer des richesses, certes propres a ameliorer le niveau de vie des habitants des campagnes, mais surtout a leur offrir l'opportunite a prendre en charge par eux-meme l'education de leurs enfants. Le deuxieme programme dont nous vous entretiendrons prochainement a trait a la problematique de l'eau. Conscient du fait que la qualite de l'eau est mauvaise dans trop de regions ou nous travaillons, nous nous sommes resolus a prendre le taureau par les cornes et entamer une premiere serie d'analyses des differents points d'eau se situant dans nos ecoles, mais egalement dans les villages environnants. Tout le monde est d'accord, a commencer par nos medecins, en charge de nos progammes medicaux, pour dire que la qualite de l'eau represente un reel probleme par la sante des enfants et de leurs familles.
Cette semaine s'est ponctuee par le fameux festival "Holi", celebre dans toute l'Inde pour l'engouement a la fete qu'il provoque et pour l'echange de couleurs que se reservent la plupart des indiens durant deux jours de suite. C'est le signe de l'arrivee du printemps, de la joie, de la bonne humeur et de mille bons voeux partages les amis et au sein meme des familles.
Par ce festival des couleurs, c'est une facon de vous dire "Au Revoir" chers amies et amis de l'Ouest; et a tout bientot !
Amities a Toutes et a Tous.


Martial pour ECOLES DE LA TERRE qui a joue le jeux des couleurs avec ses amis indiens, pour le plus grand bonheur de tous, et en particulier des enfants.


Bodhgaya, en soiree du 23 mars 2008

Aucun commentaire: