Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

jeudi 13 mars 2008

LETTRE A KARANTHI LA PETITE FILLE DE BHOOTA PRES DE JAISALMER AU RAJASTHAN

Je ne t'ai plus revue depuis le 26 fevrier dernier, mais sais-tu Karanthi, je prends regulierement des nouvelles de Toi.

Abhishek, qui se trouve aujourd'hui a Jaisalmer, m'a dit hier soir que ton sejour a l'hopital t'avait redonne des couleurs. Tu en avais bien besoin, petite libellule frele dans ton corps, naissante dans tes pensees. Je te dis que ca va aller parce que j'en ai trop envie. Tu es puce, comme ma fille Marie que je tenais dans mes bras, il y a de cela plus de 20 annees a Colombo.

La vie est tellement cruelle sur cette terre injuste et j'ai eulement envie qu'elle le devienne un peu moins pour Toi, Karanthi. Je te promets de continuer a me battre pour Toi et beaucoup de celles et ceux qui vivent un inconscient espoir d'enfants, laisses a la solde de l'irrespondabilite, de l'hypocrisie et de l'egoisme de la Terre des hommes. Je reve deja de te voir passer la porte de la toute nouvelle ecole que nous sommes en train de construire a Garfoorbatta, tout pres de chez Toi.


Je n'ai certainement ni l'intelligence, ni la sagesse, ni l'energie de renverser les montagnes qui abritent, dans l'obscurite du monde, tous les malheurs de millions d'enfants abandonnes. Toutes les 3 a 4 secondes, une flamme de vie, a peine allumee, disparait de cette terre, eteinte par la faim et la maladie. Mais je sais que tu es la Karanthi, en vie, et que tu renforces en moi l'essence et la force de ces vertus qui manquent a mon coeur d'homme. C'est aussi a des enfants comme Toi que je dois mon reveil dans ce monde cruel qui cache les miseres de ses nouveaux arrives, meurtris et oublies.

En t'ecrivant ces mots, j'ecris encore a toutes les bonnes personnes qui a travers le monde laissent venir en elles le souffle du don, s'en inspirant ensuite, et agissant enfin. Sais-tu Karanthi que si je t ai rencontree c'est grace a Genevieve et a son equipe qui passaient, il y peu de temps de cela, pres de ta vieille masure grise et deglinguee ? Des qu'ils t'ont vue, ils se sont empresses de te donner les premiers soins. Avec Marie et Marina, nous avons, en quelque sorte, pris le relais, grace a eux !


A Toi et a ta maman, qui n'a d'autre choix que de te laisser seule tous les jours, obligee qu'elle est d'aller travailler pour assurer votre miserable subsistance, je vous dirai que vous n'etes plus tout a fait seules. Dans quelques semaines je passerai a nouveau vous voir a Jaisalmer. Avec Abhishek, nous sommes en train de mettre en route la construction d'une nurserie/dispensaire ou toutes les petites filles et les petits garcons de ton quartier pourront passer de meilleurs moments de vie, avec un soutien medical a la cle. D'ici la, je continuerai d'appeler Jaisalmer pour savoir comment tu vas.


En profitant de ce message pour remercier les Grands Coeurs qui nous aident a soutenir des bouquets d'esperance comme Toi, Karanthi, je t'embrasse bien fort.


A tout bientot.


Martial pour ECOLES DE LA TERRE

Aucun commentaire: