Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

lundi 5 avril 2010

NOTRE VISITE À L'ONG "ECO-ADVENTREKS & WELFARE SOCIETY" A DEHRADUN DANS L'ETAT DE L'UTTARAKHAND

Manoj BAHADUR et Peteer BAKSHI sont les deux fondateurs de cette organisation originale (E.A.A.W.S) qui vient en aide aux enfants et leurs familles de la région de Dehradun. Grâce à Cinzia SOTTAVIA, une amie de Genève qui se rend chaque année à Dehradun, nous avons eu la chance de pouvoir la visiter lors de notre dernier séjour. Education, alimentation, sante, réhabilitation, apprentissage, aide aux mères sont autant de préoccupations qui ont poussé Manoj et Peteer à développer leurs programmes de soutien en faveur des communautés les plus déshéritées de Dehradun et de ses environs. Dehradun est la capitale provisoire du nouvel Etat indien de l'Uttarakhand (un nom dérivé du sanskrit qui signifie "pays du nord").



Je reprends ici quelques notes de "wikipedia" afin de nous en dire un peu plus sur la géographie de l'Uttarakhand. "L'Uttarakhand (Uttaranchal de 2000 à 2006) est devenu le 27e État de la Union indienne le 9 novembre 2000, suite à une assez courte et pacifique revendication de son peuple au cours des années 1990. L'Uttarakhand est bordé par le Tibet au nord-est, le Népal au sud-est, et il est voisin des États indiens de l'Himachal Pradesh et de l'Uttar Pradesh (dont il s'est d'ailleurs détaché). La capitale provisoire de l'Uttarakhand est Dehradun, qui est aussi la principale ville de l'Etat et qui accueille un terminal ferroviaire.



L'État de l'Uttarakhand est une région connue pour la beauté de ses paysages. La plus grand partie du Nord de l'Etat est couverte par les montagnes de l'Himalaya et leur glaciers, alors que le Sud est densément boisé. L'écosystème himalayen abrite un grand nombre d'espèces végétales et animales uniques comme le bharal, le léopard et le léopard des neiges, ainsi que le tigre. Deux des plus grands cours d'eau de l'Inde, le Gange et la Yamunâ, prennent naissance dans les glaciers de l'Uttarakhand".



Pour en revenir à l'ONG E.A.A.W.S, et c'est une épatante originalité dans le développement des actions de cette organisation, toute activité d'assistance et de soutien est directement liée à l'équilibre de l'écosystème de l'Himalaya; ainsi, pour Manoj et Peteer, il faut inclure l'éducation humanitaire dans une sorte de pédagogie écologique. C'est avec beaucoup de plaisir que nous joignons ici même l'adresse de leur site internet " www.eaawsecohumanitarians.org " et que nous ajoutons à la liste de nos amis (en colonne de gauche de ce blog).



Ce fut un plaisir pour Marie ainsi que pour moi-même de retrouver Peteer à l'orphelinat de Dehradun le 22 mars dernier. Nous connaissons Peteer et Manoj depuis la fin des années 1990; à ce moment là, ils travaillaient pour le compte de l'ONG bengalie du nom de C.R.D.S (Children Rights Development Service) qu'Ecoles de la Terre a soutenue durant de longues années à Calcutta et dans les îles Sunderbans. Nos retrouvailles furent pour nous tous une bonne occasion de conter nos expériences respectives vécues au cours de ces dix dernières années.



Notre retour à Delhi, le 23 mars, s'effectua par la route, comme pour "l'aller"; plus de 10 heures de route pour les 240 kilomètres, séparant Dehradun de la capitale indienne, "vous parlez d'une moyenne horaire" ! Oui, certes, mais comme dirait l'agdage, "quand on aime, on ne compte pas !"



Je vous décrirai, dans le prochain blog, notre visite à notre école de "Dilchau Kalan", un bidonville du sud de Delhi. Avec mon plus cordial message.



Martial Salamolard pour
ECOLES DE LA TERRE

Aucun commentaire: