Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

dimanche 4 mars 2012

TOUR D’HORIZON DE NOS ECOLES AU BIHAR – L’ECOLE DE SARASWATI SHISHU NIKETAN



CHÈRES AMIES ET CHERS AMIS,



J’ai cru comprendre que le « Gai Printemps » frappait à vos portes. Après cet hiver rigoureux qui a battu des records de froid, vous l’avez bien mérité. Encore faudra-t-il vous attendre à quelques petits soubresauts, l’hiver s’avouant rarement vaincu par ko.



Pas plus tard qu’hier, Françoise Frossard, membre d’Ecoles de la Terre, dont je vous recommande vivement la lecture de son dernier article – publié sur notre site internet dans la rubrique "Articles" – « Etat des lieux de l’école indienne », m’a fait part de la remarque suivante : « Je lis avidement ton blog, un peu décalé par rapport à tes déplacements, mais qui fourmille d'informations et de réflexions précieuses ». Merci Françoise !



S’agissant du décalage entre ma présence sur le terrain et la publication de mes blogs, elle a entièrement raison. Si j’ai pu un tant soit peu synchroniser mes visites à mes publications « blogines » au Bengale – dans les Îles Sunderbans et à Calcutta –, j’ai par contre raté quelques marches sur mon échelle du temps depuis mon arrivée ici au Bihar, vers cette mi-février.



Les déplacements en saccades – Raidighi – Calcutta – Gaya – Bodhgaya – obligent à faire et défaire ses valises, conduisent à briser le rythme du temps et contribuent ainsi à vivre avec un agenda sous le bras, un autre dans le sac à dos.



Les photos insérées dans ce texte - tirées en fin de février dernier - sont celles de notre école de Saraswati Shishu Niketan que j’ai eu le plaisir de visiter en premier. Nous l’appelons communément Saraswati School, du nom de la déesse hindoue des arts et de l’éducation. J’ai entendu Ram Sewak, le principal de cette école, parler de Saraswati comme l’école adoptée par Ecoles de la Terre.



Mais « c’est mignon tout ça » ! Ram voulait simplement dire par là qu’avant avril 2008 cette école s’appelait « Teryo Shuto Public School » du nom de l’ONG japonaise qui l’avait ouverte quelques années auparavant mais qui décida malheureusement, et brutalement, de cesser son soutien à la fin de la période scolaire 2007 – 2008 !



Voilà pour la petite histoire de la venue au monde de Saraswati School - au sein d'Ecoles de la Terre - qui compte aujourd’hui 530 élèves, soit presque le quadruple de l’effectif au moment de sa reprise par notre ONG en 2008 ! Elle se niche dans le village de Pachhati qui se trouve juste après la ville de Bodhgaya. Mais l’école accueille des enfants de nombreux autres petits villages dont j’ai à cœur de vous citer les noms ci-dessous, tellement ils sont chantants !



Outre les enfants de Pachhati, nous accueillons à Saraswati School ceux de Bagalpur, de Bagha, de Bodhgaya Bazar, de Charnumber, de Dhariyabigha, de Miabigha, de Mastipur, de Rampur, de Rajapur, de Sonubigha et de Tikabigha, autant de petits villages étant en périphérie, plus ou moins proche, de Bodhgaya, cette ville connue mondialement pour son site bouddhiste, ses fêtes grandioses et ses pèlerinages réguliers qui attirent religieux et curieux du monde entier.



Le bâtiment de Saraswati School nous est mis à disposition par les autorités communales de Bodhgaya ; il comprend six salles de classe, deux vérandas, deux salles d’eau/toilettes et un puits avec pompe à bras. Afin de faire face aux admissions de nouveaux élèves, nous avons aménagé dans la grande cour intérieure de l’école 4 petites salles de classe de construction légère – bois, bambou et toit de tôle.




L’enseignement assuré à Saraswati School comprend 13 niveaux de classes, à savoir :



- 3 niveaux d’école enfantine ; la nursery, le 1er niveau enfantine, le 2ème niveau enfantine ;
- 10 niveaux de classes primaires ; du niveau I au niveau X.



Mais nous nous plaisons d’ajouter ici que depuis 2 années, 2 groupes d’élèves poursuivent, comme dans notre école de Camijuli que vous découvrirez plus tard, leurs études au niveau du « Collège » ! Ainsi 12 élèves sont au collège en classe 11 ; 11 autres élèves se trouvent en classe 12. Au courant avril de cette année, 14 nouveaux élèves, actuellement en classe 10 à Saraswati, entreront à leur tour au collège, les 23 actuels passant respectivement en classe 12 et en classe 13.



À de nombreuses reprises, des amis et des curieux nous ont posé cette question : « y-a-t-il une chance à ce que vos élèves puissent aller au-delà de leur éducation primaire ? ». Nous avons là un premier élément de réponse et nous nous réjouissons à la seule idée que d’ici trois ans nos premiers élèves de Saraswati entreront à l’Université !



Il est temps de rappeler encore une fois l’article de Françoise Frossard publié sur notre site internet www.ecolesdelaterre.ch et intitulé « Etat des lieux de l’école indienne rurale ». Son titre, on ne peut plus explicite, met en lumière les spécificités du système scolaire indien, ses avancées et ses travers, et nous éclaire sur la situation d’aujourd’hui – avec de nombreuses données chiffrées et étiquetées "2011".



J’ai, entre autres, comme mission d’enregistrer le maximum d’informations concernant la structure d’Ecoles de la Terre, son organisation, ses effectifs et ses résultats ; informations que je transmettrai à Françoise dans l’optique de sa rédaction en cours, du premier ouvrage sur notre ONG.



Chères Amies, Chers Amis, je vous remercie pour le temps que vous aurez passé à découvrir ou alors suivre l’évolution de l’une de nos écoles du Bihar, la Saraswati School de Pachhati village !



Je vous souhaite, ainsi qu’à vos familles et à vos proches, le meilleur dans votre vie, beaucoup de soleil dans vos journées et surtout, une très bonne santé !
Avec mon plus cordial message.



Martial Salamolard pour ECOLES DE LA TERRE

Aucun commentaire: