Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

lundi 9 avril 2012

UNE NOUVELLE ÉCOLE À KUSUMBARA, LE VILLAGE DE BHARTI KUMARI DANS LE BIHAR PROFOND !



CHÈRES AMIES, CHERS AMIS,



Bharti Kumari, elle est bien plus qu’un symbole, bien davantage qu’un emblème ; elle est la personnification, l’incarnation d’une petite fille de 13 ans qui a vécu tous les affres possibles de la vie ; et qui malgré les tumultes, les agitations et les bouleversements qui l’ont frappée depuis ses premiers jours, se tient droite comme une princesse que j’ai juste la chance d’avoir rencontrée. J’ai l’impression d’être petit à côté d’Elle !



Je me dois de vous renvoyer à mon blog du 21 mars 2012, au cours duquel je vous parle de ma première rencontre avec Bharti ! C’est une béatitude de l’avoir croisée sur les chemins d’Ecoles de la Terre ; un bien-être et une plaisance d’être à ses côtés. Elle est Bharti Kumari qui a traversé les plus grands malheurs !



C’est l’histoire d’une petite fille déposée à sa naissance à la gare de Dehri-On-Sone au Bihar que je veux une fois encore évoquer aujourd’hui. Cette histoire est son histoire, celle d’un être exceptionnel pour la mémoire vivante qui est retracée dans un livre paru l’année dernière ; voir ci-après comment le trouver.



Bharti, récupérée à même les rails de chemin de fer et adoptée par « Sunita » et « Raju » un beau jour de 1999 vivra « heureuse » les premières années de sa vie à Kusumbara, situé à 16 kilomètres de Dehri-On-Sone, petit village habité exclusivement par des « dahlits », les intouchables indiens, les plus pauvres. Nombre de nantis les fréquentant à bonne distance depuis belle lurette en Inde, ont considéré que leur sort consistait à nettoyer leurs latrines et à remplir les plus basses corvées.



L’un des plus grands malheurs de Bharti fut sans aucun doute la mort de sa deuxième maman lors de l’incendie de leur village. Le livre qui raconte sa vie « Mon école sous un manguier », dont vous trouverez les références dans notre site internet à la rubrique « En libraire », vous donnera maints détails sur ce destin tragique et émouvant.



Bharti, jeune fille aujourd’hui âgée de 13 ans, secouée et fragilisée par cette vie tumultueuse, se bat contre ce sort qui l’enferme ; elle veut devenir maîtresse, un métier que seule sa maman aujourd’hui décédée acceptait qu’elle apprenne ! Car dans le cercle des plus pauvres, et des dalits en particulier, le fatalisme est de mise et la résignation guette en permanence.



Afin de pouvoir scolariser Bharti et tous ses camarades – ils sont au nombre de 60 dans le village – dans des conditions correctes, Ecoles de la Terre a décidé d’ouvrir une école primaire à Kusumbara même. L’inauguration a eu lieu hier, dimanche 8 avril 2012, le jour de Pâques. Sashi Kumar, notre responsable du centre d’apprentissage de Dehri-On-Sone, prend en charge l’organisation des cours pour cette première année scolaire.



Bien évidemment, beaucoup reste à faire pour cette première période qui a valeur de test. L’école a commencé aujourd’hui même 9 avril 2012. Avec Rajesh Kumar, le responsable d’Ecoles de la Terre pour le Bihar et Sashi Kumar, nous sommes conscients qu’un suivi attentif et minutieux est indispensable pour la mise en place de notre programme scolaire, pour la juste répartition des niveaux de classe, pour l’encadrement de nos deux nouveaux enseignants et pour la prise de conscience des habitants, presque tous illettrés, de l’importance de cette première expérience scolaire dans leur village de Kusumbara.



Le journal « Jainik Jagran » et ses trois éditions, pour Dehri-On-Son, pour le Bihar et pour l’Inde en édition nationale, ont consacré aujourd’hui une large place à l’événement d’hier. Kamlesh, le journaliste qui suit et soutient Bharti depuis le début et Vinoy, mon ami journaliste de Bodhgaya, sont évidemment pour beaucoup dans cette information qui compare l’histoire de Bharti à celle de Jamal Malik des taudis de Mumbai, le jeune indien du film « Slumdog Millionaire » qui a fait le tour de monde.



Bharti et ses camarades de Kusumbara ne demandent qu'à prendre le chemin de l’école. Elle a prouvé sa motivation et sa force en organisant ses propres cours pour les tous petits qui attendaient leur premier alphabet. Je remercie les auteurs du livre pour le message qu’ils ont transmis. À mon tour de leur dire que maintenant c’est Ecoles de la Terre qu’ils doivent aider ; le faisant ainsi, ils soutiendront Bharti et ses camarades aussi !



CHÈRES AMIES, CHERS AMIS, je vous envoie mes pensées chaleureuses et émues de Kusumbara, le village de Bharti. Juste pour Elle et ses Amis, je vous demande de transmettre cette adresse à vos proches; c'est www.ecolesdelaterre.blogspot.com. Dès demain mon Blog sera de retour au Rajasthan afin de parler des autres écoles que je n’ai pas encore pu vous présenter; en effet, je suis revenu au Bihar en toute hâte, juste pour l'ouverture de "BHARTI PRIMARY SCHOOL" ! Tout le meilleur pour Vous Toutes et Tous !



Martial Salamolard - pour ECOLES DE LA TERRE

Aucun commentaire: