Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

dimanche 3 avril 2011

ICI JAISALMER, ECOLE DE SATYADEV, AUX PORTES DU DÉSERT



CHÈRES AMIES, CHERS AMIS,



La période 2005-2006 fut celle du démarrage pour Ecoles de la Terre dans le Rajasthan. Je me souviens très bien, nous étions en août 2005, je découvrais le Rajasthan, le district de Jaisalmer et son désert du Thar. Marina Dupuis, la vice-présidente de l’association, une habituée de cette région du nord-ouest de l’Inde, m’accompagnait pour une première visite à la découverte du Rajasthan, l’un des plus grands Etats fédérés de l’Inde, en superficie.



Tout juste après avoir contruit nos deux écoles de Gala Ki Dhani et de Rataria Ki Dhani, dans le désert, nous avons poursuivi notre mission, légèrement en périphérie de la ville de Jaisalmer, en prenant en charge une école qui accueille des enfants de quartiers pauvres. Son nom est « Satyadev » ; elle se situe dans le quartier de Kallu Ki Hatto, et toutes les photos de ce premier « blog rajasthani » lui sont consacrées.



Satyadev est en quelque sorte une école à double fonction. Tout d'abord, ce sont 180 élèves, répartis dans les niveaux de classe maternelle à la classe 8, qui y suivent leurs études régulières de jour. Nous disposons de suffisamment de salles de classes qui nous ont été mises à disposition à titre définitif par le gouvernement local qui pour l’instant nous soutient donc sous cette forme.



Ensuite, ce sont plus de 100 étudiants fréquentant déjà les diverses écoles publiques de la ville de Jaisalmer, dans leur niveau de classe respectif, qui bénéficient de nos cours d’appui dispensés en fin d’après-midi et en début de soirée dans ces mêmes locaux de l’école de Satyadev.



Les élèves qui viennent chez nous vivent dans des conditions d’habitat plutôt précaires ; ils se rendent donc à l’école de Satyadev pour y faire leurs devoirs quotidiens, mais encore pour bénéficier de l’appui scolaire que nous assurons grâce à des enseignants que nous avons engagés pour ce soutien spécifique.



J’ai l’intention, comme je l’ai fait précédemment pour nos branches du Bihar et du Bengale, de vous présenter chacune de nos écoles du district de Jaisalmer. Hier samedi 2 avril, je me trouvais à 50 kilomètres de la ville de Jaisalmer, dans la région de Kuri, précisément dans le village de Rataria Ki Dhani afin de rencontrer nos élèves et nos enseignants de notre école du désert qui a pour nom « Nanufuji School ».



Demain, c’est un long déplacement qui m’attend, toujours dans le désert, afin de rencontrer les enfants de notre toute dernière école, dans le village de Meharajot. Celui-ci se trouve à quelques 70 kilomètres de Jaisalmer. Ce sera pour moi une découverte, avec en toile de fond cette poussée d’émotion que je sens venir à l’approche d’une toute première rencontre.



Il me restera pour la suite de cette semaine à retrouver les enfants de Gala, à l’école de « Vidya Sagar », dans le désert ; puis enfin, ceux de Gafoorbattha, ce quartier bidonville près de Jaisalmer, à notre école Sunbean.



Ajouté à cela, les visites des mères bénéficiaires de notre programme de micro-crédit pour le Rajasthan, je me dis que les quelques 10 jours qu’il me reste à séjourner ici seront sans aucun doute bien remplis. Ce sera donc à Delhi, dernière étape de mon présent séjour, que je mettrai le point final à la présentation en terre « rajpoute » de notre société « Ecoles de la Terre Welfare Society » en Inde, et de ses programmes.



Chères Amies, Chers Amis, je vous souhaite le meilleur et j’espère que chez vous le printemps perdure. Je vous adresse mes plus chaleureuses pensées et je vous dis à tout bientôt. Merci de tout coeur pour l'intérêt que vous portez à Ecoles de la Terre.



Martial Salamolard
Pour ECOLES DE LA TERRE

Aucun commentaire: