Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

mercredi 30 mars 2011

AUJOURD’HUI MERCREDI 30 MARS : DEMI-FINALE DE LA COUPE DU MONDE DE CRICKET ENTRE L’INDE ET LE PAKISTAN



CHERES AMIES, CHERS AMIS,



C’est le match de tous les paradoxes, politique, economique, social et j’en passe; le match de toutes les craintes, et de tous les espoirs aussi ! Toute la planete, ou presque, en parle. Dans le Matin (de Suisse Romande), sous la plume de Julien Caloz, je lis et je cite . . . . . . . .



« L’Inde et le Pakistan profitent de la demi-finale du Mondial entre les deux pays pour renouer le dialogue. A chaque fois que les deux pays ont traversé une période de tensions, le cricket est venu à la rescousse, constate Boria Majumdar, historien indien de la discipline et chercheur à l’University of Central Lancashire. "Ce jeu est utilisé comme une arme diplomatique efficace", poursuit le spécialiste dans les colonnes du quotidien français Le Monde.



L’influence du cricket sur les relations internationales a un nom – "diplomatie du cricket" – et, désormais, un nouveau visage: l’Inde et le Pakistan ont profité de la rencontre qui les oppose en demi-finale de la Coupe du monde pour se réunir, en début de semaine, à New Delhi. "Les deux pays ont tenu des discussions extrêmement positives en vue d’une reprise formelle du dialogue de paix", a constaté le correspondant de l’AFP. Le premier ministre indien, Manmohan Singh, et son homologue pakistanais, Yousuf Raza Gilani, assisteront ensemble à la demi-finale, aujourd’hui à Mohali. ».



Merci Julien. Votre article est des plus interessants ; j’ai parcouru la presse indienne de ce jour, et je dois dire que l’effervescence de la rencontre a effectivement une interface politique tres forte. Les photos des premiers ministres indien et pakistanais, M. Singh et Y. R. Gilani, font la « Une » des journaux indiens. Yousuf Raza Gilani est accompagne de plusieurs de ses ministres ; les ministres, de la Defense, de l’Information, des Postes, des Affaires Religieuses, des Affaires Etrangeres, des Privatisations ; il est egalement accompagne de representants de l’Armee, du Secretaire aux Sports, et de bien d’autres notables encore.



Bref, l’affaire est serieuse et enthousiasme nombre d’indiens de tous bords, de toutes conditions sociales, de toutes religions. Elle est porteuse d’espoir dans le developpement des relations indo-pakistanaises. Ca va causer a Mohali, lieu de rencontre des politiques qui, je l’espere, laissera de grandes traces sur la route de la paix.



J’ai le sentiment que les indiens que je cotoie se balancent dans leurs emotions, entre l’opposition qui separent ces deux peuples depuis 1947 et l’espoir qu’une telle rencontre puisse faire naitre une reelle avancee dans la comprehension mutuelle et la paix. C’est a cela que je m’attacherai durant tout le match. D’ailleurs, j’ai ose dire a nombre d’indiens que j’etais certes un supporteur du « Team India », mais que l’equipe suivante que je preferais etait tout simplement le Pakistan. Cela a donne lieu a bien des « palabres » qui se sont tous termines dans la bonne humeur et la certitude que le sport et le jeu peuvent tout de meme contribuer a la paix ! OH ! Que j'aimerais avoir raison !



Je me trouve actuellement a Jaisamer, a une petite centaine de kilometres de la frontiere indo-pakistanaise, je ressens toute l’emotion et l’apprehension qui gagnent ces habitants du Rajasthan. Je vais donc faire une treve, des la fin de cet apres-midi, afin de vivre avec Eux ces moments intenses ; avec le secret espoir que le jeu predomine et l’enjeu se concentre sur les progres dans les echanges et les partages mutuels.



Avec mes pensees les plus cordiales et emues.



Martial Salamolard
Pour ECOLES DE LA TERRE

En 1ere photo : le Premier Mininstre indien Manmohan Singh (a gauche) et le Premier Ministre pakistanais Yousuf Raza Gilani (a droite). En derniere photo : Mr. Sharad Pawar, boss de cette Coupe du Monde. Toutes les autres photos representent les equipes de l'Inde et du Pakistan.

Aucun commentaire: