Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

samedi 30 janvier 2010

JAISALMER, LE DESERT, L'AME DU POETE, LA RUDESSE DU REEL, L'ALLIANCE DE LA TERRE AVEC L'IMAGINAIRE DES HOMMES, LES CHOSES DE LA VIE, . . . . .

COUCOU A VOUS TOUTES ET TOUS,

JAISALMER ! C'est le vent du desert qui m'a recu ici, aux portes de l'etendue sablonneuse du Thar. Un vent plutot doux qui balaie les paysages entremele de dunes, dans ce merveilleux pays desertique. Ca et la quelques collines que les cailloux dores du district de Jaisalmer ont contribue, dans leur sauvage volonte de rester debout, a edifier ! Et pour en dire davantage, de vastes etendues d'arbres disperses qui donnent parfois au panorama de ces flots de sable, une apparence de jardins de verdure ! Mais "que nenni !", il s'agit bien d'un desert que les humains, comme les cailloux, comme les vegetaux, comme les animaux, ont marque de leur presence, de leur empreinte, de leur sceau, de leurs stigmates, de leur histoire; bref, tout un espace de vie, sechement estampille par la signature de l'homme confronte aux elements d'une nature coriace, impitoyable, rugueuse, parfois inhumaine !

Un endroit austere, severe, rigide mais a la fois accueillant, accommodant, genereux, que le denuement et la privation, plutot que la misere et l'indigence, ont colonise au fil du temps. Aaaah ! C'est beau un desert qui nous offre sa beaute, son silence, ses nuances, ses sensations balayees, soufflees, balancees par le vent des sables !

Aaaah ! C'est encore plus beau un desert qui nous parle, de sa rudesse, de sa chaleur du jour, sa fraicheur du soir, sa froideur de la nuit, toutes entrecoupees de soleils levants, couchants, parfois si beaux, si agreables, si plaisants pour l'ame du poete ! Le desert, c'est tout un langage du corps que la terre porte en son sein. Le desert, c'est l'imaginaire du corps pensant, c'est "l'infinitude" de l'espace et la relativite du temps pour le "queteur" de spiritualite ! Mais le desert, ne serait-ce que cela ? Oh ! "Que nenni !" Il est encore une ecole de la terre que les elements ont rendue si belle pour l'esperance des hommes, si cruelle pour la consommation des etres avides, si ardue pour les promoteurs du progres; mais encore si vraie pour les partisans de l'alliance des etres et des choses du monde, pour celles et ceux qui vibrent avec la terre, cette terre qui apparait et se manifeste dans son etendue., Cette terre qui s'exprime de ses differences, de ses exces, de ses hauts, de ses bas !

Le desert ? Il est encore bien des choses que je ne saurais dire, si petit suis-je en lui ! Le desert ? C'est deja si loin quand ca commence, si intense que tu y penetres, si fort quand tu y restes, que, forcement, tu as envie d'en parler, de le partager, de le donner, de dire tout l'amour que tu portes a la terre ! Le desert ? ca te marie avec la vie, ca t'unit a la terre, ca t'associe au cosmos, ca radoucit ton passe, ca rend paisible ton present, ca optimise ton energie qui te donne envie d'etre "futur" ! Le desert ? C'est tout l'amour d'un grain de sable qui souhaite devenir toute son etendue, pour partager un moment de la terre avec ses natifs, ses enracines, ses habitants, ses ancres a la terre; voila une experience d'existence que rien au monde, un humain de quelque provenance ne saurait manquer. Le desert ne serait-ce que ca ? Oh ! "que nenni !" ! C'est, vous l'ai-je deja dit, une "ecole de la terre", dure et pure ou j'ai eu la chance de poser pied. Ce desert de la terre ou "Ecoles de la Terre" a l'honneur et le bonheur, la responsabilite et la charge d'offrir ses programmes aux enfants des habitants les plus pauvres de ces lieux ensables.

Je m'arreterai la, de peur de ne pas retrouver la route du retour sur cette mer de sable, en vous disant toute mon amitie, toute mon affection et en vous souhaitant tout le bonheur du monde. A plus, sur un autre theme de la terre des hommes !

Martial pour ECOLES DE LA TERRE

Aucun commentaire: