Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !

Ecoles de la Terre un jour - Ecoles de la Terre toujours !
AIDE ALIMENTAIRE ORGANISÉE PAR ECOLES DE LA TERRE POUR LES FAMILLES DANS LE BESOIN, ÎLES DES SUNDARBANS, OUEST BENGALE, INDIA, JUIN 2020

vendredi 11 décembre 2009

L'ECOLE DE JOLIBIGHA - AU COEUR DE LA CAMPAGNE DU BIHAR

BIEN CHERES, BIEN CHERS,



Nous voici dans la pleine campagne du district de Gaya, a plus de quarante kilometres du bourg le plus proche, Bodhgaya, dont vous trouverez dans la plupart des ouvrages d'histoire de l'Inde, le lien avec celle du Bouddha.



Tout pres du village de Naian Bigha, se trouve notre ecole de Jolibigha, inauguree au printemps 2004, en presence d'amis de Carouge, a Geneve; il y avait Loulou et Alain, les parents de Chloe, notre chouette volontaire qui oeuvra des mois durant dans nos ecoles, a Calcutta. Apres ces mois passes dans les ecoles de bidonville de la cite de Mere Teresa, Chloe et moi-meme proposions a Loulou et Alain de passer quelques jours paisibles dans la campagne biharie. Je leur fais a travers ce blog un cordial clin d'oeil !



Je me souviens comme si cela se passait hier; une merveilleuse fete d'inauguration, avec tous ces enfants ivres de joie a la seule idee d'avoir enfin leur propre ecole. A l'epoque, ils etaient quelque 2 a 3 cents enfants; aujourd'hui, 11 decembre 2009, ils sont 650 eleves. Ils viennent d'une petite dizaine de villages environnants. Certains d'entre eux parcourent des kilometres pour atteindre l'ecole; ils emmenent avec eux leur pique-nique; les autres peuvent entrer chez eux pour le repas de midi.



Jolibigha est l'exemple de soutien qui caracterise au mieux les activites d'Ecoles de la Terre. En effet, nous sommes conscients que notre mission est de nous rendre loin dans la campagne, car c'est bien la que les besoins sont les plus grands; c'est aussi la que l'education est davantage encore laissee pour compte.



Forts de cette evidence, nous nous sommes particulierement investis dans ces lieux isoles de tout developpement socio-economique digne de ce nom. Cette region est essentiellement agricole; c'est quasiment la seule ressource de survie possible pour cette population, du point de vue economique.



C'est la raison pour laquelle nous avons, depuis peu, decide d'engager notre soutien dans ce domaine, soit l'agriculture. Et l'idee nous est venue d'investir dans la formation, la ou notre competence est la meilleure. Ainsi est en train de naitre la nouvelle "Ferme pedagogique" de Jolibigha !



Nous avons acquis du terrain agricole pour une surface de plus de 20'000 metres carres, afin d'organiser notre nouvelle structure d'apprentissage en matiere de "fermage". Culture de la terre et elevage de betail seront nos deux (passez-moi l'expression) "champs d'action".



Tout en preparant cette activite de formation, nous avons deja mis la terre a contribution; en effet, une bonne part de sa surface est deja plantee de pommes de terre, de radis, d'oignons et de choux-raves, histoire de ne pas la laisser dormir et de vivifier l'envie, deja exprimee, des adolescent(e)s de s'engager dans ce metier, essentiel pour la region.



D'ici le debut de l'annee prochaine, nous avons fixe l'objectif de mettre en place le programme d'apprentissage a l'intention de nos futurs eleves, a savoir celles et ceux qui arrivent aujourd'hui en fin de scolarite obligatoire. L'enjeu de cette nouvelle approche est pour le moins d'une grande importance. D'autre part, notre motivation et notre envie de travailler correctement dans ce sens est grisante, tant nous avons la conviction de pouvoir ainsi offrir, aux jeunes de la region, de reelles solutions de carriere et d'avenir "economique".



Notre ferme pedagogique s'appele "Rita Pedagogical Farm"; du nom de Rita, notre immense bienfaitrice que depuis ici, a Bodhgaya, le soussigne remercie infiniment et embrasse de tout son coeur.



Bien cheres, bien chers, vous parlez d'une "Belle Histoire"; et bien en voila une ! Une histoire qui dure et qui doit se perpetuer. Bien sur, nous devrons vous faire suivre, ulterieurement, tous les tenants et tous les aboutissants de ce programme. Cela sera fait en son temps dans un prochain blog, en 2010 ! Pour l'instant, a nos charrues et a nos boeufs ! Du pain est sur la planche; il nous faudra d'abord planter du ble, avant de produire la farine et former le boulanger.



Je vous embrasse au coeur, Toutes et Tous, bien fort !



Martial Salamolard
pour ECOLES DE LA TERRE

Aucun commentaire: